Suite au meurtre de Nilma Jugurnauth, retrouvée morte dans une quincaillerie, le vendredi 15 mai, à Bel-Air-Rivière-Sèche, la CID de la localité, la brigade anti-vol et l’équipe de la Field Intelligence Office (FIO) ont interrogé neuf suspects, dont un sans domicile fixe, durant le week-end.

Durant la journée de samedi, la CID de la Rivière Sèche a questionné trois individus, âgés de 22, 29 et 42 ans. Ils avaient tous un alibi.

Six autres personnes, dont un sans domicile fixe, ont été soumis au même exercice ce dimanche 17 mai. Elles soutiennent tous ne pas être impliquées dans cette affaire.

Durant l’enquête, une descente à leur domicile respectif a eu lieu. Toutefois, rien d’incriminant n’a été trouvé et les suspects ont été relâchés.

Pour rappel, Nilma Jugurnauth, 44 ans, a été retrouvée avec une profonde lacération au cou dans la quincaillerie Bel-Air Best Point, vendredi. C’est vers 13h qu’un client a découvert la victime par terre, avant d’appeler la police.

Le rapport d’autopsie a attribué son décès à un « stab wound to the neck », confirmant la piste du meurtre.

De son côté, la CID de Bel-Air continue d’éplucher une liste de récidivistes de la région qui pourraient être des suspects potentiels.

A lire également : À la mi-journée d’hier à Bel-Air : Découverte macabre