Une plainte a été déposée au poste de police de Trou-aux-Biches

… indiquant avoir été surpris et battu, ce qui contredit la version du planteur Sadasing

La MCIT a repris le dossier, jusque là entre les mains de la CID de Trou-aux-Biches
Deux jours après le décès de Joseph Pascal Cédric Cassadin (31 ans), soupçonné d’avoir été lynché pour vol de piment dans une plantation de Solitude, la Major Crime Investigation Team (MCIT) a repris le dossier, jusque là entre les mains de la Criminal Investigation Division (CID) de Trou-aux-Biches. Ayant appris que la victime s’était confiée à des policiers après son agression, les enquêteurs de la MCIT comptent entendre ces derniers à titre de témoins. Selon la version des policiers, à leur arrivée sur les lieux, la victime portait des blessures aux mains et au tibia, et se tordait de douleurs. Interrogé alors qu’il était emmené à l’hôpital quant à sa présence dans le champ, le trentenaire devait admettre être venu « voler des légumes » avec un ami, mais qu’il aurait été surpris puis battu. Cet élément contredit la version d’un des suspects, qui avait allégué que Cédric Cassadin était « tombé » en cherchant à prendre la fuite.

L’équipe du Detective Inspector Ramjheetun s’est ainsi rendue au bureau de la CID de Trou-aux-Biches, où l’inspecteur Seegoolam leur a remis le dossier de l’affaire. Après quoi ce dernier a conduit les hommes de la MCIT sur les lieux du vol ainsi qu’aux domiciles des trois suspects. A noter d’ailleurs que seuls deux d’entre eux, à savoir les dénommés Sandrapragassen V. (46 ans) et Akshay S. (25 ans), ont été autorisés à rentrer après leur interrogatoire. Le planteur, Yashraaj Sadasing (26 ans), est en effet toujours en détention préventive. Quant au complice de Cédric Cassadin, un récidiviste de 39 ans, dont l’identité avait été divulguée par la victime elle-même peu avant sa mort, il a été inculpé de vol en justice mercredi.

Dans sa version des faits, Yashraaj Sadasing avait déclaré avoir été victime « à cinq reprises » de vol dans sa plantation, sise à Ocam Road, depuis le début du confinement. Aussi, afin de prendre le(s) voleur(s) la main dans le sac, il a décidé dimanche soir de monter la garde avec deux amis, soit les dénommés Sandrapragassen et Akshay. « Ver 3h30 gramatin, nou tann tapaz. Nou koumans rode », a-t-il expliqué aux enquêteurs. C’est alors que les trois amis seraient tombés sur deux individus dérobant du piment. Mais ces derniers, les apercevant, auraient pris la fuite, chacun partant dans une direction opposée. C’est ainsi qu’Akshay a pris en chasse le récidiviste tandis que son ami, Sandrapragassen, courrait derrière Cédric Cassadin. Ce dernier a finalement été rattrapé. Ayant fait preuve de « résistance », selon le planteur, Sandrapragassen et lui auraient dû employer les grands moyens pour le maîtriser. A l’arrivée de la police, le planteur a déclaré que 5 kg de piments, d’une valeur marchande de Rs 1 000, avaient disparu.

Cédric Cassadin a par la suite été transporté à l’hôpital, où il a rendu l’âme lundi matin. L’autopsie a attribué sa mort à un choc résultant de multiples blessures. Entretemps, le planteur a porté plainte pour vol de légumes. Les amis de ce dernier, eux, ont nié avoir agressé la victime, sans toutefois pouvoir expliquer les blessures de cette dernière. L’enquête se poursuit sous la supervision du surintendant Seebaruth.