Salman Neeamuth, arrêté suite à l’agression mortelle de Raffick Mauntah survenue à Pailles en février alors qu’il défendait sa fille, a été libéré sous caution aujourd’hui vendredi 22 mars par le magistrat Balluck en cour de Port Louis.

Son homme de loi, Me Cassim Jeehan, avait fait un demande pour sa remise en liberté la semaine dernière et celle-ci a été débattu aujourd’hui. La demande a été acceptée par la cour pour une liberté sous caution de Rs 100 000.

Pour rappel, Raffick Mauntah, 62 ans, a perdu la vie en défendant sa fille, après que cette dernière ait été impliquée dans un accident de la route le mardi 26 février à Pailles. Une dispute avait éclaté entre le fils du motocycliste et la conductrice, qui a, à son tour, appelé son père, Raffick Mauntah, qui est venu lui porter secours. Selon la conductrice, sur les lieux, son père aurait été frappé à coups de poing par Salman Neeamuth, le fils du motocycliste.

Raffick Mauntah a été transporté à l’hôpital Jeetoo où son décès a été constaté. Sa dépouille a été transférée à la morgue où une autopsie a été pratiquée par le Dr Gungadin. Celle-ci a révélé que la victime a succombé à une « coronary insufficiency ».