L’enquête sur le meurtre de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, a été référée à une équipe d’officiers de la MCIT (Major Crime Investigation Team), a confirmé la cellule de communication de la police. Ce développement fait suite aux allégations de brutalité policière émises par les deux suspects, Rajiv Kumar Sookun, 51 ans, et son fils Rutil Kumar Sookun, 21 ans, à l’encontre des policiers de Pamplemousses.

Les deux suspects avaient, en cour, déclaré avoir été « torturés » par des policiers durant leur interrogatoire. La magistrate Jalloo a ordonné que les deux suspects soient examinés par un médecin et soient emmenés à l’Independent Police Complaints Commission pour y enregistrer leurs plaintes.

Les avocats des suspects, Mes Anoup Goodary et Sanjeev Teeluckdharry, avaient dans la foulée adressé deux lettres au Commissaire de police, Mario Nobin, réclamant, entre autres, qu’une nouvelle équipe d’enquêteurs se penche sur cette affaire. Et aussi qu’une investigation soit initiée sur les allégations de leurs clients.

L’inspecteur Neetish Ramburrun, 38 ans, initialement responsable de l’enquête sur ce meurtre, a de son côté logé une Precautionary Measure. Il souligne dans sa déposition que « it appeared that Me Sanjiv Teeluckdharry and Anoop Goodarry are trying to get fame through media by bringing down [my] reputation and that of [my] team who has up to now been performing his work with integrity and impartially« .

Pour rappel Rajiv Kumar Sookun et Rutil Kumar Sookun sont soupçonnés de l’assassinat de leur voisin Shobanand Bhoyroo, planton de profession, avec qui ils n’étaient pas en bons termes. Le sexagénaire a été étranglé à l’aide d’un morceau de tissus avant que son corps ne soit balancé sur un terrain forestier à La Nicolière, le lundi 12 mars.