Quatre gardiens de prison affectés au Correctional Emergency Response Team (CERT) sont interrogés « under warning » ce vendredi 8 mai dans le sillage de l’enquête entourant le meurtre de Jean Cael Permes, retrouvé mort dans une cellule de la prison de haute sécurité de La Bastille, le mardi 5 mai.

Les gardiens de prison sont entendus par les enquêteurs de la MCIT aux Casernes centrales et sont actuellement sous le coup d’une arrestation.

Les enquêteurs tentent de déterminer si le détenu était toujours vivant à son arrivée au centre pénitencier de Phoenix. À savoir que, dans l’après-midi du mardi 5 mai, Jean Cael Permes avait fait l’objet d’un transfert de la prison de Beau-Bassin à celle de Phoenix.

Des traces de sang ont été retrouvées dans le véhicule ayant été utilisé pour le transfert de la victime.

Selon le rapport d’autopsie, Jean Cael Permes est décédé des suites d’une hémorragie due à de multiples blessures. Des traces de blessures et des ecchymoses ont été relevées sur le corps du détenu.

Les funérailles de Jean Cael Permes ont eu lieu hier, jeudi 7 mai.

Pour rappel, Jean Cael Permes, 29 ans, avait été retrouvé dans la cellule No 1 du bloc administratif de la prison de La Bastille par un officier de la prison vers les 20h50, le mardi 5 mai.

Le détenu était à moitié nu et avait des ecchymoses sur le haut de son corps ainsi que des blessures au coude droit. Il était déjà mort au moment de cette découverte macabre dans sa cellule.

Le médecin de la prison, le Dr Maudarbocus, devait certifier le décès de ce détenu.

Plus de détails dans l’édition du Mauricien de ce vendredi 8 mai.