La Cour suprême – composée des juges Asraf Caunhye et Nirmala Devat – a rejeté la plainte logée par Manjula Rana Achameesing, une Deputy Rector, du Mahatma Gandhi Institute (MGI), contestant la nomination de Veesam Ramgulam au poste de recteur. La plaignante a justifié sa démarche par le fait que le nouveau recteur avait, par plus de deux fois, refusé d’occuper ces fonctions dans le passé.
Manjula Rana Achameesing arguait qu’à cause de ces précédents refus, Veesam Ramgulam aurait dû être « rétrogradé à la dernière place » en termes d’ancienneté des Deputy Rectors, avançant par là qu’elle avait accédé à ce grade le 2 août 2006, soit deux jours avant lui. En janvier 2009, Veesam Ramgulam avait reçu une première proposition, mais l’avait déclinée pour des raisons familiales. Le 9 novembre 2010, le conseil d’administration avait réitéré la proposition, qu’il a une fois de plus refusée en invoquant cette fois des raisons de santé. Toutefois, il devait se raviser deux jours plus tard en acceptant le poste de recteur.
Veesam Ramgulam compte une vingtaine d’années comme professeur de mathématiques et de statistiques. Entre 2006 et 2008, il a occupé le poste de recteur par intérim. La plaignante, elle, est une Physical Education Instructor. Les juges ont statué que Manjula Rana Achameesing n’avait pu établir que la nomination de Veesam Ramgulam était injustifiée au point où il aurait été nécessaire d’instituer une révision judiciaire.