Environ 150 Bangladais de l’ex-usine Tara Knitwear se sont rassemblés devant le siège du ministère du Travail hier  matin afin d’avoir une rencontre avec les officiels pour discuter de leur sort. « Lizinn inn ferme ek nu pa ankor gagn nu lapay », a déclaré dans un kreol approximatif Aktar Mohamad, un des étrangers sur place. Selon…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In