La région de Moka

La circonscription Moka/Quartier-Militaire (No 8) est considérée comme le fief de Pravind Jugnauth, ou encore l’Eldorado de la Lakwizinn, depuis la victoire de Lalyans Lepep aux élections de décembre 2014.

D’ailleurs, politiquement, le leader du MSM y est depuis l’élection partielle de mars 2009, quand il avait fait son “come-back” à l’Assemblée nationale avec le soutien du Parti travailliste de Navin Ramgoolam contre son oncle, Ashok Jugnauth.

On assistera à un nouvel affrontement entre les deux Jugnauth, l’oncle étant cette fois candidat pour le compte de l’Alliance Nationale contre le Premier ministre sortant et leader de L’Alliance Morisien. Sauf que la conjoncture est différente, car le MSM a investi gros au No 8 entre 2015 et 2019. Sans compter que les agents de Pravind Jugnauth ont pour la plupart été récompensés.

La circonscription du leader du MSM est restée sous les feux des projecteurs de long de ce mandat du gouvernement MSM-ML, avec de nombreuses activités organisées dont une série de “koup riban”. Lakwizinn a fait du No 8 son Eldorado politique en gratifiant les mandants de plusieurs facilités gouvernementales et institutionnelles.

Déjà, depuis les élections de 2014, bon nombre de proches du pouvoir issus de Moka/Quartier-Militaire ont été placés ou encore nommés à des postes à responsabilités, notamment au sein des corps para-étatiques. Les informations recueillies démontrent aussi que le nombre de recrutements dans le secteur public du No 8 est conséquent, comme cela avait été le cas à Pamplemousses/Triolet (No 5) pendant les deux mandats du PTr, entre 2005 et 2014.

« Finn gagn travay, wi. Me zis bann ki roul MSM ki finn gagne dan mazorite ka. Ena plas azan e zot fami tou inn gagne », déplore un jeune, en attente d’emploi.

Ainsi, presque tous les corps para-étatiques du pays, avec à leur tête des proches de Lakwizinn, ont parrainé des activités sociales dans la circonscription du leader du MSM, notamment Mauritius Telecom ou encore Mauritius Duty Free Paradise.

Des agents du MSM ont décroché plusieurs contrats à travers les compagnies Green Space Co Ltd ou encore Perfect Job Company Ltd, qui est domiciliée Avenue Myosotis, Saint-Pierre, pour l’entretien de bâtiments. « Li paret ki enn sel klik ki gagn priyorite dan nimero 8. Zis zot ek zot fami ki gagn tou zafer », clame-t-on parmi les habitants.

Le No 8 a connu des développements infrastructurels d’envergure durant ce mandat, notamment en termes de drains et d’asphaltage dans les régions de Moka, Saint Julien d’Hotman, Dagotière, Malenga, La Laura, L’Avenir, L’Espérance, Nouvelle-Découverte, Malenga, Quartier-Militaire ou encore Saint-Pierre. La région est ainsi dotée d’un nouveau marché de 588 échoppes pour les commerçants à Saint-Pierre, sans compter le marché de Quartier-Militaire, qui a été rénové. On compte également un nouveau Multipurpose Hall à Petit-Verger, et dont les travaux ont coûté Rs 14 millions. Saint-Pierre a aussi eu droit à un nouveau poste de police.

« Boukou travay finn fer dan sirkonscripsion ek sa nou bizin rekonet. Kalite lavi ek boukou bann infrastriktir finn ameliore pandan sa manda-la konparativman a bann lezot lane. Nou finn gagn plis konsiderasion akoz Premye minis sorti kot nou mem », avance une habitante de Moka.

Cependant, quelques associations sociales condamnent le fait que « tout est politisé » au niveau de la circonscription. « Oblize mars ek zot pou gagn kiksoz. Zot fer santaz ek ou », laisse ainsi entendre un travailleur social du No 8. Les projets faramineux n’ont aussi pas manqué du côté de la circonscription du Premier ministre. Avec le projet de la Moka Smart City, des travaux d’infrastructures et de développement de 61 logements résidentiels ont été enclenchés tandis que 34 projets commerciaux et résidentiels, demandant des investissements de Rs 500 millions, ont débuté au premier trimestre 2019.

Dans ce contexte, l’Economic Development Board (EDB) a approuvé le développement de 15 autres projets d’aménagement mixte au sein de la Moka Smart City, avec des investissements de Rs 3 milliards.

Il y a aussi le projet de complexe sportif de Côte-d’Or qui s’étend sur une superficie de 53 arpents et est doté d’infrastructures modernes. Ces infrastructures sportives se trouvant au No 8 ont coûté Rs 4,7 milliards, dont Rs 2 milliards de l’État.

Par ailleurs, la construction d’un nouvel hôpital pour les yeux à proximité du quartier général de l’Independent Commission against Corruption, à Réduit, a été annoncée, aussi bien que l’aménagement d’une gare routière moderne à Saint-Pierre.

Avec le projet de la Cote d’Or City, on évoque également l’extension de l’alignement du métro vers le No 8 depuis Rose-Hill. Mais il faudra attendre que la phase 2 du projet reliant Port-Louis/Rose-Hill à Curepipe soit terminée.