La Halkae Quadria Ishaat-E-Islam Madrassah de Grande Retraite, située dans l’est du pays, a fêté ses 60 ans le vendredi 22 mars. L’actuel comité de direction, mené par le président Nasser Mohamed Hussain, a élaboré une série d’activités afin de marquer l’événement. Dans le même souffle, un appel est lancé aux mécènes souhaitant oeuvrer pour l’amélioration de ce lieu de prières et d’éducation.
Il y a 60 ans, la région connue de nos jours comme Grande Retraite avait pour nom… Bourgault. S’y trouvait l’établissement appartenant à cette famille et y vivaient une cinquantaine de familles. « Ma mère, en épousant mon père, est venue y habiter, explique Nasser Mohamed Hussain, actuel président du comité de la mosquée Halkae Quadria. Toutes les communautés étaient représentées au sein de ces familles venues s’installer ici. »
Cependant, continue notre interlocuteur, « il n’y avait aucun lieu de culte et de prière. Ma mère devait en faire part à mon père et ce dernier en a touché un mot aux proches ». Les procédures sont enclenchées au niveau du Waqf Board et, dans un premier temps, une proposition est faite pour construire une salle où seraient dispensés des cours d’éducation islamique. « La famille Mohamed Hussain a fait don du terrain, relate encore le président du comité de la mosquée. Et, avec l’aide de Robert Ithier, responsable de l’administration au sein de l’établissement Bourgault, les travaux sont allés très vite… MM Khadaroo et Rosun ont également beaucoup aidé en mettant des transports à la disposition des travailleurs. » Le même M. Khadaroo devait aussi aider, à l’époque, « pour que la construction ait une dalle, pour couvrir le toit. »
En ce temps-là, relève encore Nasser Mohamed Hussain, « bann zouvrie ti pe kass ros ek marto pou fer makadam… » Le 22 mars 1953, « c’est en présence du Maulana Aleem Siddiqui que s’est faite l’inauguration de la mosquée… Enn gran fet ti organise ek tou dimoun dan landrwa, de tou kominote, ti zwenn », indique encore notre interlocuteur.
Jusqu’à ce jour, note M. Mohamed Hussain, « notre localité a préservé et cultivé cette harmonie entre les différentes communautés. À chaque événement, ce sont toutes les 300 familles résidant ici qui sont conviées. Nous ne faisons pas de différences… » Outre la mosquée Halkae Quadria Ishaat-e-Islam, Grande Retraite abrite aussi église, kovil et mandir.
Cette mosquée « a connu de grandes heures », signale encore notre interlocuteur. Il relate comment, « durant la bagarre raciale, nous avons tenu, ici, la toute première namaz célébrant la Eid-Ul-Fitr… Ce fut un grand moment ».
Pendant plusieurs années, « les habitants d’ici venaient à cette mosquée dire leurs cinq prières quotidiennes, même pendant le mois du Ramadan. Ils venaient pour le “Tarawih” (prière spéciale de la nuit, dite uniquement durant le mois du carême musulman). La grande prière du Jummah (les vendredis), par exemple, était dite à la mosquée de Brisée-Verdière ».
Mais en 1975, les choses changent : « Nous avons commencé à célébrer le namaz de Eid, ici et cette tradition se perpétue désormais, chaque année… » En 2009, le comité vote pour que des travaux d’amélioration soient réalisés.
« L’ancien bâtiment a été totalement rasé et une nouvelle structure, plus spacieuse a été construite », indique Nasser Mohamed Hussain. Désormais, la Halkae Quadria Ishaat-E-Islam Madrassah de Grande Retraite « peut accueillir jusqu’à 150 personnes aux heures de prières. Nous avons également une common room et une salle où sont dispensés les cours d’éducation islamique ».
Chaque jour, des activités ponctuent la vie de ce lieu : causeries et formations pour les femmes ; rencontres thématiques pour les hommes et cours de formations pour les jeunes.