C’est ce mardi que sera le jour de vérité pour les nominés dans les différentes catégories en lice pour les National Sports Awards. Cette cérémonie aura lieu, pour rappel, au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC) à Pailles à partir de 18h30. Dix awards seront distribués de même que deux prix spéciaux à l’intention des handisportifs au cours de la soirée. Celle-ci sera spéciale dans la mesure où l’instance de Belle Rose fête son 25e anniversaire.
Chez les sportifs de l’année, le favori semble être le boxeur Richarno Colin qui a connu une saison 2011 faste. Colin (-64 kg) est de ceux qui sont réguliers comme des métronomes et qui réalisent ainsi de bonnes performances à chacune de leurs participations à des compétitions.
Il avait débuté l’année en fanfare avec une victoire en février à la Bocksaï Cup en Hongrie. Cette compétition est réputée pour être l’une des plus relevées au calendrier de l’Association Internationale de Boxe (AIBA). Puis, il a enchaîné avec une médaille d’or au tournoi de la zone 4 au Botswana, décrochant ainsi son billet pour les Championnats d’Afrique au Cameroun. Lors de cette dernière compétition, il allait une nouvelle fois, monter sur la plus haute marche du podium. Aux Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) aux Seychelles en août, bien que plusieurs de ses camarades de la sélection mauricienne furent victimes d’un arbitrage défavorable, Colin monta sur la plus haute marche du podium. En septembre, aux Jeux d’Afrique, bien que blessé au pied, Colin est parvenu à s’imposer en finale.
Ses concurrents, demeurent toutefois valables. Le tireur Fabrice Bauluck a obtenu la médaille d’argent aux Championnats du Monde de kick-boxing qui ont eu lieu à Skopje en Macédoine en octobre. Le Mahébourgeois qui combat dans la catégorie des moins de 54 kg a aussi enlevé l’or aux Championnats d’Afrique à Libreville au Gabon en mars. L’on notera aussi que Bauluck a été médaillé d’argent au tournoi de la zone 4 à Madagascar en septembre.
Quant au cycliste Yannick Lincoln, il a, une fois de plus, fait preuve d’une belle régularité. Le leader du Vélo club des jeunes cyclistes de Curepipe (VCJCC) a brillé aux 8es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) au mois d’août aux Seychelles, en décrochant la médaille d’or au contre-la-montre (CLM) individuel et au contre-la-montre par équipe. Puis, aux Jeux d’Afrique au Mozambique en septembre, Lincoln faisait partie du quatuor qui est monté sur la deuxième marche du podium au CLM par équipe. Entre ces deux compétitions, Lincoln a aussi remporté le Tour de Maurice pour la troisième fois de sa carrière. Le Curepipien a aussi bien fait en vélo tout terrain (VTT) comme en témoigne sa victoire dans l’Omnicane Southern Tropical Challenge, course de VTT en binôme aux côtés du Namibien Marc Bassingthwaighte, en novembre dernier.
Last but not the least, l’on retrouve le décathlonien Guillaume Thierry qui a décroché la médaille d’argent aux Jeux d’Afrique avec 7481 points, son record personnel. Il avait aussi obtenu l’argent aux JIOI avec 7337 pts.
Perrine : choix logique chez les juniors
Chez les dames, la cycliste Aurélie Halbwachs réunit les meilleures chances d’être sacrée, elle qui a déjà goûté à cette récompense en 2006, 2008 et 2010. Si elle est de nouveau sacrée mardi, elle entrera dans l’histoire comme étant la première à remporter la palme à quatre reprises. Jusqu’à présent, elles sont seulement deux à avoir été sacrées à trois reprises soit Halbwachs et la lanceuse de marteau, Caroline Fournier qui l’avait été en 1996, 1998 et 1999.
La cycliste a brillé sur la scène africaine l’an dernier avec notamment une médaille d’argent au CLM individuel et une de bronze dans la course en ligne des Jeux d’Afrique et deux médailles de bronze aux Championnats d’Afrique en Erythrée en novembre.
Face à elle, l’on retrouve la sprinteuse Mary-Jane Vincent qui a réalisé une belle prestation d’ensemble aux JIOI avec une médaille d’or au 200m et une autre en argent au 100m.
Shama Aboobakar a aussi fait parler d’elle aux JIOI surtout avec deux médailles d’or, notamment dans le tournoi par équipes dames et en double mixte aux côtés de Kiran Baboolall. Quant à la triathlète Fabienne St Louis, elle n’a pas été en reste. Celle qui est basée en France au Lagardère Paris Racing, a été championne d’Afrique chez les moins de 23 ans en juillet au Mozambique, puis a obtenu le bronze aux Jeux d’Afrique dans le même pays en septembre. St Louis avait aussi remporté pour la quatrième année de suite, le Triathlon Open de Paris.
Chez les juniors, le kick-boxer Facson Perrine est archi favori pour décrocher le titre. Le tireur originaire de Rodrigues a été sacré aux Championnats d’Afrique seniors au Gabon à 63.5 kg et à la Coupe du Monde en Autriche. On voit mal Didier Cornet (boxe), Darren Chan Chin Wah (natation) et Warren Li Kam Wa (tennis de table) lui ravir la palme bien qu’ils n’aient pas démérité.
Dans la même catégorie mais chez les filles, la badiste Kate Foo Kune, championne d’Afrique juniors et médaillée d’or par équipes aux JIOI entre autres, semble tenir le bon bout. Et ce même si la nageuse Olivia de Maroussem a fait montre de belles dispositions l’an dernier notamment aux JIOI. Aurélie Alcindor (athlétisme) et Widaad Gukhool (tennis de table) sont les deux autres nominées dans cette catégorie.
Chez les Most Promising Sportsman of The Year, le trophée sera âprement disputé entre les trois nominés que sont Shane Ah Siong (natation), Wassim Gukhool (tennis de table) et Dylan Foo Kune (tennis). Du côté féminin, cela semble aussi serré entre la nageuse Elodie Poo Cheong, tenante du titre, la pongiste Jaisina Newaj et la tenniswoman Emmanuelle de Beer.
Bazile de nouveau bien placé
Dans la catégorie des coaches de l’année des sports individuels, Judex Bazile, entraîneur national de boxe est le favori incontesté à sa propre succession vu les performances des pugilistes en 2011. Mais Judex Jeannot (kick-boxing) compte également de belles performances à son actif et à un degré moindre, José Achille, entraîneur national de cyclisme. L’indécision plane, par contre, chez les coaches de sports collectifs. Difficile de dire qui de Jean-Marie Bhageerathee, entraîneur de la sélection féminine de basket-ball médaillée de bronze aux JIOI et Marjorie Nadal (beach volley) enlèvera la mise.
En ce qu’il s’agit du trophée récompensant l’équipe de l’année des sports individuels, la sélection nationale de cyclisme paraît bien placée avec sa médaille d’or au contre-la-montre par équipe des JIOI, sa médaille d’argent dans la même spécialité aux Jeux d’Afrique et la victoire de son leader, Yannick Lincoln, au Tour de Maurice. Le quatuor du relais 4X100m et l’équipe nationale féminine de tennis de table seront ses deux concurrents.
Le trophée de la Team of of the Year des sports collectifs, devrait selon toute vraisemblance, revenir au tandem de beach volleyeuses, Natacha Rigobert/Elodie Li Yuk Lo au vu de leur saison exceptionnelle ponctuée de la médaille d’or aux Jeux d’Afrique alors que cette discipline y était inscrite au programme pour la toute première fois. Ce serait une surprise si l’équipe championne de Maurice de volley-ball, Camp Ithier ou la sélection féminine de basket-ball était sacrée.