Intervenant lors d’une réunion nocturne tenue hier soir au centre Idriss Goomany, à Plaine-Verte, Pravind Jugnauth s’est montré très critique à l’encontre du leader du MMM Paul Bérenger. Il estime notamment que les contacts entre le Ptr et le MMM sont « très mal vus par une majorité de personnes » dans la population. Pour lui, « Paul pe deraye zordi. Ban militan koltar pe rod tir so manze », dit-il.
Et de critiquer le fait que le Premier ministre ait choisi de mettre l’Assemblée nationale en veilleuse. Ainsi, après trois mois de vacances parlementaires, le PM a présenté à la rentrée un “White Paper” sur la réforme électorale et a ajourné les travaux parlementaires pendant un mois. « Lorsque nous avons dénoncé cette démarche, Paul Bérenger nous a critiqués. La veille de la reprise, Navin Ramgoolam a surpris tout le monde en prorogeant l’Assemblée nationale. Encore une fois, nous avons émis des critiques contre cette démarche. Paul Bérenger a trouvé que nous sommes hystériques. Mais c’est lui qui a mis fin au Remake, et les militants lui en veulent », souligne le leader du MSM.
Il estime que la réforme électorale est devenue « la seule préoccupation du gouvernement et de Paul Bérenger », en quelque sorte, dit-il encore, une « panacée qui résoudra tous les problèmes du pays ». Pour lui, ces problèmes sont nombreux, citant la « détérioration du “Law and Order” », le chômage, la « misère dans laquelle vivent 125 000 personnes », « l’endettement du pays » et l’éducation, entre autres.
À l’électorat de Plaine-Verte, Pravind Jugnauth et sir Anerood Jugnauth ont parlé de trois mesures qu’un éventuel gouvernement MSM mettrait en pratique : 1) l’ouverture d’une ambassade en Arabie Saoudite; 2) des négociations avec les autorités saoudiennes pour obtenir « plus de visas pour les futurs hajees » mauriciens; et 3) laisser le soin à des chefs religieux de s’occuper des problèmes de visas.
Sir Anerood Jugnauth a été catégorique : pas question pour lui d’accepter un accord électoral avec le MMM tout en étant un “Junior Partner”, c’est-à-dire avec un partage de tickets de 35-25. « Mo na pa pou abes mwa divan Paul Bérenger. Ce li ki ti vin get mwa dan Redwi pou li kritik Ramgoolam ar mwa. Li ti dir mwa nou ena en misyon pou sov pei en tan ki patriot. Misyon la, ce nou, le MSM, ki pou realiz li », déclare sir Anerood Jugnauth. L’ancien Président de la République a consacré la plus grande partie de son discours à ses actions passées.