Le dimanche 22 février, il sera dans le jardin du Kenzi Bar, Flic en Flac, pour un concert. Accompagné de deux musiciens, Damien Elisa apportera un nouveau souffle à ses classiques.
Quand Damien Elisa n’est pas dans l’actu, cela ne veut pas dire qu’il ne fait rien. L’extraterrestre de la musique mauricienne garde les pieds sur terre et vise toujours la lune, propulsé par le même élan de créativité qui le porte depuis toujours.
C’est dans cet état d’esprit que le chanteur et musicien sera dans le jardin du Kenzi Bar à Flic en Flac, le dimanche 22 février à partir de 18h. La suite sera donnée le 14 mars au Big Willy’s de Tamarin, alors qu’il se produit au Cosa Nostra du même village, chaque deux vendredis.
Lors de ses prochaines sorties, Damien Elisa présentera ses compositions provenant de ses différents albums, plus particulièrement de son dernier, Allright. L’émule du jazz laissera faire les instruments à travers ses impros habituelles et les réarrangements qu’il s’est autorisés. Il sera accompagné du batteur Jim Bachun et du bassiste Ashley Spéville. Un trio qui s’annonce savoureux, compte tenu des différentes expériences vécues par ceux qui le composent.
Damien Elisa continue à n’en faire qu’à sa tête. L’enfant terrible de la musique de Maurice a récemment participé à un festival de jazz à La Réunion, où il a eu l’occasion de travailler avec des musiciens de l’île soeur, dont Pascal Manglou. À Maurice, présent dans un hôtel, il se produit aussi en formation plus large, en faisant appel à des amis de longue date. Parmi, Momo Manancourt, avec qui il avait collaboré sur le dernier album de Kaya, Seggae Experience.