Le multiple recordman de Maurice Bradley Vincent prévoit de participer à une seule compétition internationale avant les 10es Jeux des Iles de l’océan Indien (JIOI), qui se tiendront du 19 au 28 juillet à Maurice. Il s’alignera ainsi, du 8 au 13 avril, aux South Africa National Aquatic Championship. Il enchaînera les autres épreuves à Maurice.

« En ce moment, sur les instructions de mon coach, Ben Hiddlestone, j’ai neuf séances d’entraînement par semaine. Au complexe sportif de SPARC à Médine, j’ai tout ce qu’il me faut en ce qu’il s’agit de la préparation technique et physique. Donc, je peux me permettre de me préparer à Maurice. En plus de cela, je suis entouré de ma famille et de mes amis, ce qui m’apporte un énorme soutien moral », fait ressortir Bradley Vincent.

Et pourquoi les championnats d’Afrique du Sud ? « Après plusieurs mois d’entraînement, j’ai jugé bon de faire ce déplacement. La compétition y sera très relevée, mais je n’y vais pas avec un seul objectif, j’aimerais avant tout voir les résultats de mes séances de préparation. Je rencontrerai les meilleurs nageurs sud-africains et sûrement quelques étrangers qui sont souvent bien classés sur le plan mondial. C’est également une énorme opportunité que de nager contre des adversaires aussi coriaces », souligne-t-il.

Bradley Vincent vise également un nouveau titre aux championnats nationaux à la fin du mois prochain. « Ils arrivent juste à temps. Depuis quelque temps, je vois beaucoup de jeunes qui progressent très vite, à l’exemple d’Oliver Wong Chap Lan, qui s’est montré très régulier ces derniers temps. Je pense que la natation mauricienne est sur la bonne voie », déclare le nageur.

Aux JIOI, il pense s’aligner aux 100m nage libre, 200m dos, 50m papillon, 100m papillon et évidemment aux relais. « Cette année, je suis mieux préparé que lors de la précédente édition en 2015. L’objectif sera de décrocher une médaille d’or dans chaque épreuve où je serai aligné, mais chaque nageur viendra avec le même objectif. Pour le moment, je ne me concentre pas trop sur mes adversaires, mais je sais que les représentants des Seychelles ont progressé depuis », conclut Bradley Vincent.