NFC (Near Field Communication) ou en français, communication en champ proche, est la technologie de communication qui promet de faire beaucoup d’adeptes et de révolutionner le marché des appareils électroniques. Utilisée à travers le monde déjà pour les paiements via le téléphone portable, cette technologie a été étendue à l’utilisation des appareils électroniques grand public. L’avantage est qu’elle nécessite un minimum d’intervention de la part de l’utilisateur. Le géant de l’électronique grand public, Sony, lors de la première conférence pour l’Afrique la semaine dernière à Cape Town, Afrique du Sud, a dévoilé des produits équipés de cette technologie. Le continent africain devrait bientôt en profiter.
Connecter son téléphone portable au lecteur audio dans sa voiture pour jouer un fichier audio, sans aucun fil ou câble, c’est possible grâce à la NFC. Il s’agit d’une technologie de communication de données sans contact, à très courte distance, voire de quelques centimètres, et qui permet d’échanger des données entre un lecteur et n’importe quel terminal mobile ou entre les terminaux eux-mêmes et cela sans aucune source d’électricité. Elle a été lancée par les fabricants Sony et Philips. Les communications NFC s’appuient sur le lecteur sachant détecter et lire des puces NFC par radiofréquence.
Les premiers usages de cette technologie ont d’abord été industriels : des capteurs servaient à envoyer des informations sans contact à un équipement qui les traduit et rend les objets « intelligents ». En Europe, les premiers usages grand public ont été déployés dans le transport avec par exemple les badges de télépéage ou le pass navigo dans le métro. Puis les premières cartes bleues équipées de puce NFC ont fait leur apparition en 2012. Et maintenant, ce sont les smartphones et appareils électroniques grand public qui en sont dotées : téléviseurs, appareil photos, lecteur audio, entre autres.
Le cas de figure idéal pour expliquer l’intérêt de cette technologie est le suivant : vous voulez écouter une chanson qui figure sur votre playlist de votre téléphone portable sur votre chaîne audio à la maison. Vous n’avez qu’à effleurer votre téléphone équipé de la puce NFC sur votre appareil audio et le tour est joué. Le paramétrage se fait automatiquement et l’appareil audio est en mesure de diffuser votre chanson grâce à la technologie sans contact, la NFC. Pour permette l’interconnexion entre deux appareils, il suffit en effet de passer les appareils compatibles NFC devant le sticker NFC sur l’autre appareil — reconnaissable à travers son logo — pour permettre les échanges de données.
Aucune configuration
Transférer des données telles que des images numériques entre un appareil photo et un téléviseur, ou d’un smartphone à son téléviseur, est ainsi possible. Bien que la communication sans contact est déjà possible grâce au Bluetooth et au Wifi, le NFC offre l’avantage principal de pas avoir à configurer un quelconque appareil. En comparaison au Bluetooth, les puces NFC sont plus petites et sont conçues pour qu’un lecteur puisse dialoguer avec plusieurs d’entre elles de manière simultanée, sans risque de conflit. Il convient de souligner que la NFC est utilisable sur de très courtes distances, voire quelques centimètres, contrairement au Bluetooth.
C’est sur cette technologie que le fabricant Sony mise. La compagnie envahira bientôt le marché africain avec de nombreux produits compatibles avec cette forme de communication. Ces appareils sont contrôlables, en majeur partie avec un smartphone, pourvu de la NFC.
Sony organisait la semaine dernière une première conférence pour le continent africain, durant laquelle le géant électronique et du divertissement a dévoilé ses plans d’expansion en Afrique, avec l’ouverture de bureaux régionaux au Maroc, au Ghana, au Nigeria et en Angola, l’ouverture de Brand Shop à travers le continent, dont un bientôt à Maurice, et 67 nouveaux service centres. Le géant de l’électronique a annoncé qu’elle réduira le temps d’attente de ses produits, les rendant disponibles sur le marché africain quasi simultanément que ceux lancés sur les grands marchés internationaux. En ce qu’il s’agit de la NFC, le directeur général Sony Moyen-Orient et Afrique, Hiroyasu Sugiyama, a fait comprendre aux journalistes mauriciens présents lors de cette première conférence pour le continent africain, qu’il existe une forte demande pour les équipements NFC. Selon le Mobile World Congress 2012, la vente de téléphones équipés de standard NFC devrait se chiffrer autour de 300 millions en 2013 sur le marché international et que 50 % des Smartphones en seront équipé en 2015.
Le téléphone, objet universel
Le téléphone devient ainsi un objet universel qui permet de contrôler les autres périphériques. Le fabricant japonais a bien évidemment utilisé le nouveau smartphone Xperia-Z lors de ses démonstrations au cours de la conférence africaine. On peut, par exemple, interconnecter son système audio de voiture à son téléphone. En approchant son smartphone équipé de la technologie NFC de l’appareil audio et les deux sont automatiquement connectés. On peut ainsi contrôler l’appareil avec son téléphone à travers une application qu’il faudra au préalable télécharger. On peut aussi visionner une vidéo sur YouTube et obtenir le son sur son système audio dans la voiture. On peut aussi partager tout ce qui apparaît à l’écran de son smartphone : vidéos, photos, entre autres. Il suffit d’effleurer son smartphone sur la télécommande de son téléviseur, pour pouvoir visionner ou profiter du contenu sur un plus large écran.
Autre nouveauté sur laquelle Sony mise : la Personal Content Station (LLS-201). Il s’agit d’une station de stockage et de partage sans fil de fichiers multimédias que le fabricant lancera sur le marché africain cette année. D’une capacité d’un 1 TB, elle autorisera le transfert de contenus avec un smartphone ou une tablette par simple effleurement grâce au protocole NFC. « De plus  en plus de gens utilisent le smartphone pour stocker leurs contenus préférés, mais une fois à la maison, on ne sait comment faire pour profiter ou consulter ce même contenu sur d’autres appareils domestiques, d’où l’usage du Personal Content Station », explique avant Hiroyasu Sugiyama. Cette station multimédia est capable de stocker photos, musiques et vidéos d’un téléphone Android ou iOS ou d’un autre appareil et sert de borne multimédia et permet de partager son contenu sur les réseaux sociaux.
Pour résumer la technologie NFC promet de révolutionner le marché des appareils électroniques. Tout comme le Bluetooth et le Wifi ont changé notre manière de communiquer en permettant un partage de données sans fils, la NFC, bouleversera, sans doute, notre mode de vie. Le continent Africain, dont Maurice, devrait bientôt en profiter. De plus en plus de fabricants adopteront pour cette technologie et de plus en plus d’appareils en seront équipés.