Le premier disque de Kaz B.A.D sortira bientôt. La nouvelle ravira les nombreux fans de cette formation issue de l’Est. L’attente a été longue mais en écoutant les titres qui figurent sur Linite Mizikal, nous pouvons conclure qu’elle en valait la peine. Dans un groove très proche de celui distillé par son mentor, BlaKKayo, Kaz B.A.D embarque des artistes tels que Manna C, Ziakazom LionKKlash, Ultimatum, Tian Corentin, Dagger KKila et autres dans sa grande aventure musicale.
On l’a souvent critiquée de vouloir s’approprier des styles musicaux déjà associés à ses camarades artistes, Bruno Raya et BlaKKayo. Avec son premier opus solo Linite Mizikal, qui sera très prochainement dans les bacs, la bande à Tofer et Guy Blanko prouve qu’elle a gagné en maturité durant ces dernières années et qu’elle peut désormais voler de ses propres ailes. Loin du beat dancehall de Bouze Vibre, qui a pourtant contribué à leur popularité, les soldats Kaz B.A.D proposent une musicalité teintée de reggae et de seggae. “Des styles musicaux aptes à toucher un maximum de gens et qui nous permettront de transmettre nos messages à un large public”, indique BlaKKayo, la tête pensante de cette formation.
C’est dans leur baze à Bois d’Oiseau, Bon Accueil, que Tofer, Guy Blanko, Widdyman et BlaKKayo nous accueillent pour parler de leur nouveau projet. Sans doute parce que c’est en ces lieux que Linite Mizikal a pris naissance il y a environ un an. Et que c’est là-bas qu’ils se retrouvent pour parler musique. Une première écoute des morceaux qui figurent sur leur premier solo, à peine arrivé à Bois d’Oiseaux, nous met immédiatement dans l’ambiance qu’il y a autour de ce projet.
Connaissances musicales
Le premier titre, Solda Verite, nous en dit un peu plus sur les cinq acolytes, qui partagent une grande expérience musicale depuis six ans. L’idée de départ était de rassembler de jeunes artistes de différents groupes, en vue de faire évoluer la musique. Dagger KKila et BlaKKayo, les initiateurs du projet, ont soutenu et guidé ces jeunes : “Je voulais faire de ces jeunes des soldats de la musique”, avance BlaKKayo. Mission accomplie ! Tofer et ses complices sont des artistes confirmés, qui ont bâti leur réputation grâce à diverses collaborations avec des artistes connus de la scène locale. Ils ont aussi fait leur bout de chemin et prouvé qu’ils étaient déterminés à travers Solda + Mwad K, une compil montée et dirigée par BlaKKayo. L’opus, qui réunissait les membres de Kaz B.A.D et leurs amis proches, dévoilait des jeunes guerriers qui n’avaient pas froid aux yeux et qui dénonçaient avec une certaine franchise les réalités du pays.
École de formation
C’est aux côtés de Bruno Raya et BlaKKayo que Kaz B.A.D a régulièrement été vu sur scène durant ces derniers mois. Un avantage musical dont Tofer, Guy Blanko, Widdyman et Wendiva ont su profiter au maximum, estimant que OSB Crew est bien plus qu’un groupe. “C’est une école de formation. En tant qu’élèves nous avons beaucoup appris de Bruno et des autres. Ils ont toujours été de bons conseillers pour les jeunes artistes”, explique Guy Blanko. Partant du principe qu’ils doivent eux aussi pouvoir prêter conseil aux jeunes et leur servir de modèles, Tofer et les autres ont mis sur pied leur projet. Ensam e solider (autre titre de l’album), ils se sont lancés dans l’aventure musicale. Ensam e solider, ils sont tombés et se sont relevés. « Ensam e solider » est le concept du projet de Tofer et ses amis. “Notre but n’est pas seulement de faire de la musique. Nous voulons également nous rassembler afin de nous renforcer. Mener ce combat ensemble. Trop de soldats de la musique se sont dispersés. Se ensam et solider ki nou pou kapav gagn sa batay-la”, souligne Guy Blanko. Il ajoute : “Sa album-la inn fer dan enn lespri linite. Sa mem linite ki nou trouve kan ena bann gran konser dan Moris”.
Découragements et sacrifices
En un an depuis qu’ils ont pris en main leur projet, ils ont aussi connu de grands moments de découragement, nous avouent-ils. Les soldats de Kaz B.A.D ont dû faire d’énormes sacrifices personnels et se sont battus pour réaliser leur album. “On se voyait tous les jours pendant des heures pour bosser. Nous n’avions par moments pas de répit. On enchaînait les longues heures de travail”, raconte Widdyman. Pour que chanteurs, musiciens, notes et musique s’accordent pour créer l’unité musicale. Que ce soit pour les textes ou pour les mélodies, les cinq membres de Kaz B.A.D ont chacun apporté leur touche. Car leur objectif était de réaliser un disque de qualité, “qui nous offrira une place parmi les artistes les plus appréciés et respectés de Maurice”, dit BlaKKayo. Et quoi de mieux que de s’entourer de ces derniers pour partager cette expérience musicale ? Clarel Armel, Tian Corentin, Dagger KKila, Bruno Raya sont quelques-uns des invités de Kaz B.A.D sur Linite Mizikal. La bande de Freeman est également de la partie. Les comédiens assurent les narrations des interludes. “Nous avons choisi ce concept afin de s’assurer que les gens reçoivent nos messages. Qu’ils ne se laissent pas seulement entraîner par les mélodies mais qu’ils soient attentifs aux paroles. Ainsi, il y a un interlude entre chaque morceau”, explique BlaKKayo.
Expérience humaine
Linite Mizikal témoigne de l’évolution artistique de Kaz B.A.D. Un cheminement qui n’aurait pas été possible sans Dagger KKila et BlaKKayo qui ont cru en leur talent et leur ont permis de montrer leur savoir-faire. L’accomplissement de cet album a donné l’occasion à Tofer de vivre une vraie expérience musicale. L’artiste sait aujourd’hui toute l’implication qu’il y a derrière la réalisation d’un opus. Guy Blanko, lui, dit avoir franchi une étape importante grâce à Linite Mizikal, alors que Widdyman a été beaucoup marqué par l’expérience humaine. “Pendant un an, nous avons vécu comme une vraie famille. Nous nous sommes entraidés pendant les moments de doute”, raconte-t-il. Linite Mizikal respire cet amour et cette fraternité qui les lient. Ces sentiments qui les ont poussés à se battre jusqu’au bout. C’est un BlaKKayo fier de ses soldats que nous avons rencontré. Il est surtout content de constater que ces derniers ont tout mis de leur côté pour gravir les échelons au cours des années. “Jah inn donn zot linspirasion pou partaz sa lamour la mizik-la ek zot. Determinasion inn permet zot persevere !”
Produit par Bee Vedachellum de Méli Mélo, Linite Lamizik a été enregistré dans le studio de Richard Hein. Ce sont les musiciens d’Ottentik Groove qui jouent aux côtés de Kaz B.A.D tandis que l’arrangement musical est signé Elvis Heroseau.