La plateforme “Nu lavwa nu dignite” – qui regroupe les partis politiques et les citoyens qui considèrent que les dernières élections « n’ont pas été “free and fair” » – a organisé une série de manifestations dans les 20 circonscriptions du pays dans le but de sensibiliser la population sur ce qu’elle qualifie « d’irrégularités électorales ».

Des groupes composés de dix à 11 personnes ont manifesté hier dans plusieurs endroits de l’île avec des pancartes. On pouvait y lire, entre autres, « Montre nou sa lareg mazik-la », « Nou vot sakre li bizin sekre », « Eski eleksion li “free and fair” », « Explik nou kouma nou biltin vot deor ? » ou encore « Eleksion bizin refer ».

Selon une des principales organisatrices du mouvement Anishta Babooram, la journée d’hier a été « à la hauteur des espérances » des organisateurs. « Nous préparons actuellement une manifestation, prévue à Port-Louis le 30 novembre prochain, et attendons encore l’autorisation de la police », a-t-elle fait ressortir.