Les aveux du Passport and Immigration Officer Basana Reddi, accusé dans l’enquête sur l’importation d’héroïne d’une valeur de Rs 18 millions de Madagascar, auront des répercussions sur celle consacrée aux saisies records de 157 kg, d’une valeur marchande de Rs 2,5 milliards, de mars dernier. En effet, à ce stade, les chances de Navind Kistnah, le directeur de Kun Management Int Ltd, de devenir le Star Witness dans le démantèlement de cet important réseau de drogue s’estompent. Jusqu’ici, lors des différentes séances d’interrogatoire à l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), Navind Kistnah a refusé systématiquement de répondre à des questions sur son partenaire aux courses du Mauritius Turf Club, Dade Azaree. Par contre, le constable Basana Reddi a dénoncé le patron de Gloria Fast Food comme étant le commanditaire de la cargaison d’héroïne de Rs 18 millions récupérée dans les toilettes du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport le 11 juin dernier.
Mais ce Passport and Immigration Officer ne s’est pas contenté de cette seule dénonciation, qui a débouché hier matin sur l’arrestation de Dade Azaree. Il est allé plus loin en confirmant la connexion entre ce même Azaree et Navind Kistnah dans le cadre du trafic de drogue. « Kistnah, ki mo konne li swa le nom de Kunal, ki ti presant mwa Dade Azaree premye fwa. » A partir de cette confession, les données ont diamétralement changé pour Navind Kistnah.
Jusqu’ici, les enquêteurs de l’ADSU, sous la double supervision du Deputy Commisioner of Police Choolun Bhojoo et du surintendant Sharir Azima, s’étaient heurtés à de grosses difficultés. À chaque fois que le chapitre de Dade Azaree était abordé, le directeur de Kun Management Int Ltd se montrait extrêmement furtif, refusant de donner la moindre indication à ce sujet. Dans les milieux de l’ADSU, l’impression qui se dégageait était que Navind Kistnah s’est donné pour agenda de « protéger » le dénommé Dade Azaree sur la question de trafic de drogue.
Avec les développements intervenus cette semaine dans l’enquête sur le dossier de l’héroïne de Rs 18 millions saisie dans les toilettes de l’aéroport, tout semble indiquer que Navind Kistnah a été mis K.-O. par rapport au statut de Star Witness, comme il le prévoyait après le premier round d’interrogations. Du côté des conseils légaux, en l’occurrence Mes Rama Valayden et Neelkant Dulloo, on suit avec attention les détails des révélations du constable Basana sur Navind Kistnah.
Entre-temps, avec l’arrestation de Dade Azaree hier matin, un exercice de confrontation avec le Passport and Immigration Officer s’est déroulé dans les locaux de l’ADSU. « Li mem ki monn mentionne dan mo lenket », a précisé le suspect Basana Reddi aux officiers de l’ADSU. Le Passport and Immigration Officer a donné des détails sur le plan en vue de récupérer ces Rs 18 millions d’héroïne à l’arrivée à l’aéroport. Il dit ainsi avoir rencontré le principal concerné quelques semaines avant l’arrivée de cette cargaison. Il aurait alors reçu comme instructions de se rendre dans les toilettes de l’aéroport à l’arrivée du vol MK 289 en provenance de Madagascar, le dimanche 13 juin, ou une mule laisserait deux colis d’héroïne sur place. Ces derniers devaient être remis à un autre complice, qui attendait à moto en dehors du terminal.
Le patron de Gloria Fast Foods devait passer la nuit passée au Moka Detention Centre. Pris d’un malaise, il a été admis à l’hôpital, où il a été placé sous forte surveillance. Il devra comparaître en cour pour son inculpation provisoire après avoir obtenu sa décharge de l’hôpital.