Les athlètes et guides faisant partie du groupe Bhugeerathee veulent tous faire bonne fi gure à ces Mondiaux de Dubaï

Il sera engagé lors des qualifications (poids) le matin du 7 novembre, avant que Noemi Alphonse et Brandy Perrine n’entament les séries du 100m dans la soirée

 Les quatre premiers par épreuve seront qualifiés pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020, au Japon

Maurice sera présente aux Championnats du monde de para-athlétisme IPC (International Paralympics Committee) prévue du 7 au 14 novembre prochain à Dubaï. 11 handisportifs feront le déplacement le 5 novembre et le premier à entrer en compétition n’est autre que Rosario Marianne. Le handisportif souffrant d’une déficience visuelle sera engagé le matin du 7 novembre lors des qualifications au lancer du poids à 9h40 (heure de Maurice), alors que la finale est prévue dans la soirée. Noemi Alphonse et Brandy Perrine, souffrant toutes deux d’une déficience physique, seront aussi en action le premier jour, lors des séries du 100m fauteuil (catégorie T 54) programmé en soirée.

Des 11 athlètes qualifiés pour ces Mondiaux, sept sont issus du groupe entraîné par Jean-Marie Bhugeerathee. Selon ce dernier, la préparation s’est très bien passée et l’objectif est maintenant de réaliser de bonnes performances. «Nous n’avons jamais caché nos intentions de décrocher une médaille aux Championnats du monde. Tout a été mis en œuvre, afin que nous y parvenions. Nos athlètes sont déterminés et se sont tous très bien appliqués au cours de ces derniers mois. L’heure est donc venue de se transcender et je suis convaincu qu’ils le feront. Nous sommes tous confiants, quoique la pression de bien faire commence à se faire sentir», déclare-t-il.

Pour Jean-Marie Bhugeerathee, entraîneur attaché à la Mentally Handicapped Persons Sports Federation (MHPSF) et qui a également sous sa responsabilité d’autres athlètes souffrant d’autres formes de handicap (physiques et visuels),  il s’agira de rester bien concentré. Car à la clé, il y aura aussi une qualification à prendre pour les Jeux paralympiques de l’année prochaine (25 août au 6 septembre) à Tokyo au Japon. «Les quatre premiers de chaque épreuve valideront leurs tickets à ces Jeux. Je pense sincèrement que nous avons les moyens de le faire. Il n’y aura non seulement Noemi Alphonse, mais tout le groupe qui, je sais a, à cœur de réaliser un exploit. Comme je l’ai dit, l’important c’est d’abord, réaliser la meilleure performance possible et le reste suivra», fait-il remarquer.

Et s’il y a bien une athlète qui émerge naturellement de ce groupe, c’est bien Noemi Alphonse, porte-drapeau du Club Maurice lors des Jeux des Iles de l’Océan Indien de juillet dernier à Maurice. Elle est d’ailleurs qualifiée dans cinq épreuves (100m, 400m, 800m, 1500m et 5000m) à ces Mondiaux, sans oublier que cette année, elle a battu ses cinq records nationaux en deux occasions. Selon son entraîneur, elle a beaucoup progressé ces derniers temps et la qualification olympique sera tentée d’entrée avec l’épreuve reine dès le 7 novembre matin. Si tout se passe bien, elle sera alors sur la ligne du départ, le lendemain soir (20h10) pour espérer concrétiser plusieurs années de travail en montant sur le podium.

Une première pour Anndora Asaun

Il n’empêche que Jean-Marie Bhugeerathee est confiant que Noemi Alphonse fera de beaux Mondiaux, elle qui, dit-il, a beaucoup gagné en maturité au niveau international. «Nous avions fixé comme objectif de départ de décrocher une qualification au 100m pour les Jeux paralympiques. Il n’empêche que Noemi a agréablement surpris au cours de ces derniers mois. Elle a tellement progressé que je la vois désormais bien s’affirmer dans les quatre autres épreuves. Ce ne sera certainement pas facile, mais nous y croyons fermement», fait-il ressortir.

D’autre part, nombreux sont ceux qui ont déjà participé à des Mondiaux, notamment ceux de Londres en Angleterre, il y a deux ans. Seule Anndora Asaun fera ses grands débuts à ce niveau et à un degré moins, Roberto Michel et Brigila Clair, champions du monde juniors en août dernier. Ces derniers étaient effectivement présents à Nottwil en Suisse où Roberto Michel a décroché l’or au 400m, l’argent au 200m et le bronze au 100m. La Rodriguaise Brigila Clair a elle remporté l’or au lancer du poids.

Pour conclure, Jean-Marie Bhugeerathee a indiqué que le seul bémol au niveau de la préparation de ses athlètes demeure l’absence de participation aux compétitions internationales de haut niveau. Car depuis le déplacement en Italie, au début du mois de juin dernier, ses athlètes n’ont plus voyagé. Ils ont uniquement participé aux 10es Jeux des Iles de l’Òcéan Indien, à l’exception de Rosario Marianne, et y ont tous brillé avec une médaille d’or chacun.  «Il n’y avait pas vraiment de compétitions de haut niveau de l’IPC au cours de cette période. En revanche, quelques meetings ont bien été organisés par des clubs, sauf que les engagements étaient coûteux. Faute de moyens, nous n’avons pas fait le déplacement», indique-t-il.

La délégation

Handicap physique: Noemi Alphonse, Brandy Perrine, Anaïs Angéline, Roberto Michel et Cédric Ravet

Handicap intellectuel: Devovan Rabaye, Eddy Capdor, Brigila Clair et Ashley Telvave

Handicap visuel: Rosario Marianne et Anndora Asaun

Guides: Samuel Bousoula et Loïc Bhugeerathee

Entraîneurs: Fabrice Ramsamy, Jean-Marie Bhugeerathee et Sanjay Bookun

Fitness coach: Audrey Grandcourt

Team manager: Hewlett Nelson

Chef de délégation: Krisley Appadoo

Le programme des Mauriciens

Jeudi 7 novembre

Poids F11 visuel (qualifications): Rosario Marianne (9h40)

100m T 54 fauteuil (séries): Noemi Alphonse et Brandy Perrine (19h25)

Poids F11: Finale hommes (20h17)

Vendredi 8 novembre

400m T34 fauteuil (séries): Roberto Michel (18h41)

100m T54: Finale dames (20h10)

Samedi 9 novembre

400m T34: Finale hommes (19h41)

Finale 800m T54: Noemi Alphonse  (19h50)

Dimanche 10 novembre

100m T34 (séries): Roberto Michel (9h04)

Finale longueur T37 (physique): Anaïs Angéline  (18h03)

1500m T54 (séries): Noemi Alphonse (18h37)

100m T34: Finale hommes (20h19)

Lundi 11 novembre

100m T11 visuel (1er tour): Anndora Asaun (11h07)

100m T11: Deuxième tour (18h09)

1500m T54 : Finale dames (19h30)

100m T54: Cédric Ravet (20h42)

Mardi 12 novembre

400m T54 (séries): Noemi Alphonse (11h40)

100m T11: Finale dames (18h49)

400m T54: Finale dames (19h27)

100m T54: Finale hommes (19h34)

Mercredi 13 novembre

Finale longueur T20 intellectuel: Devovan Rabaye  et Eddy Capdor (9h03)

100m T37 (séries): Anaïs Angéline  (9h06)

100m T37: Finale dames (19h23)

Finale 5000m T54 : Noemi Alphonse (19h36)

Jeudi 14 novembre

200m T37 (séries): Anaïs Angéline  (10h26)

400m T20 (séries): Ashley Telvave  (18h24)

800m T34 (séries): Roberto Michel (19h22)

Finale poids T20 : Brigila Clair (19h46)

Vendredi 15 novembre

200m T37 : Finale dames (18h33)

400m T20: Finale dames (19h10)

800m T34 : Finale hommes(19h18)