Photo illustration

64% de ces véhicules étaient neufs contre 32% importés

Les Mauriciens continuent d’acheter des véhicules neufs ou usagés puisque 568 879 véhicules étaient immatriculés auprès de la National Transport Authority (NTA) au 30 juin dernier contre 556 001 à fin décembre 2018, soit une augmentation de 12,878 (+2,3%).

Au cours de ce premier semestre de 2019, le parc automobile a été renforcé avec l’enregistrement de 15 713 véhicules, dont 10 094 (64,2%) neufs, 4 980 (31,7%) importés d’occasion et 639 (4,1%) des véhicules réenregistrés. Au cours de la même période, 2 835 véhicules ont été mis hors service. La répartition du parc automobile à juin dernier montrait une majorité de voitures de pick-up à double cabine, véhicules à double usage à 52,5% (298 543), et 37,7% de motos (214 482).

Les 9,8% restants comprenaient des fourgonnettes (28 730), des camions et des camionnettes (15 801), des autobus (3 091) et d’autres types de véhicules (8 232). Les voitures, les double cabs et les véhicules à double usage étaient en hausse de 3,1% pour les premiers six mois de l’année. Cette augmentation résultait de l’immatriculation de 9 921 véhicules de ce type – 5 049 véhicules neufs, 4 604 véhicules importés d’occasion et 268 personnes réenregistrées –, en partie compensées par 1 054 véhicules mis hors service.

Augmentation de 5 bus seulement

On ne sait si c’est le Metro Express qui a influencé ce résultat mais au 30 juin dernier, il n’y avait sur nos routes que 5 autobus supplémentaires par rapport à décembre 2018. À fin juin 2019, il y avait 3 091 bus immatriculés, dont 2 029 ou 65,6% étaient des bus “publics” exploités avec une licence de service routier. Au cours du premier semestre de 2019, environ 33 nouveaux bus ont été enregistrés, tandis que 28 autobus ont été mis hors service. Concernant les motos, il y en avait 214 482, ce qui représente une augmentation de 3 357 (+1,6%) par rapport aux 211 125 de fi n décembre 2018.