On ne sait pas si le temps imparti donnera l’occasion à la députée travailliste Stéphanie Anquetil de poser sa question sur le Board of Investment qui se situe dans les dernières qui sont inscrites à l’agenda de mardi prochain mais si elle est posée cela devrait donner lieu à des échanges intéressants sur un scandale qui défraye la chronique en ce moment.
La quatrième député de Vacoas/Floréal interrogera le ministre des Finances sur le détail des demandes de permis formulées depuis 2010, celles soumises et celles approuvées ou rejetées. Elle veut également savoir s’il y a eu des irrégularités qui ont entaché le traitement de ces dossiers et le nombre de cadres affectés à ce travail.
La deuxième question sur le BOI vient de la députée du MSM, Maya Hanoomanjee. Elle s’intéresse, pour sa part, particulièrement à la Monitoring Unit de cet organisme, au personnel qui est attaché, au nombre d’inspections effectuées depuis janvier 2010, les sites où elles ont eu lieu et le résultat de ces contrôles.
La troisième et dernière question qui cible le BOI est du député du MMM Kavi Ramano qui réclame tous les détails de l’octroi des permis de travail, surtout ceux qui ont été filtrés par la Tourism Authority.
Pour le Premier ministre, une question de Cehl Meeah sur le carnaval embouteillé, dans tous les sens du terme, à Flic-en-Flac dimanche dernier. Il veut connaître les raisons de cette congestion monstre et si la police avait autorisé la tenue de cet événement de masse.
Il y aussi une question de Adil Ameer Meea sur l’imprimerie du gouvernement d’abord, suivie de celle, plus piquante de Shawkatally Soodhun sur la rencontre qu’il a eue avec David Cameron sur les Chagos le 8 juin, tandis que Mahen Jhugroo vise deux protégés de la MBC, Ambernath Mossae, suspendu et qui toucherait toujours ses salaires et Dev Rambocus, neveu du directeur général Dhanjay Callikan dont l’étoile n’arrête pas de filer de Réduit à Rodrigues.
Si Reza Uteem s’intéresse à des études de prospection de pétrole et de gaz dans les eaux territoriales mauriciennes, Rajesh Bhagwan cible, lui, l’Independent Broadcasting Authority surtout après les amendements annoncés au code d’éthique concernant les nouvelles diffusées par les médias électroniques. Il veut connaître l’identité de ceux qui ont initié ces changements et il réclamera, dans une seconde question, si de la musique sera autorisée comme support des spots politiques et si ces publicités excèderont les 15 secondes imposées. Eric Guimbeau revient à la charge sur la financement public des partis politique et sur l’introduction d’un Fraud Bill.
Satish Boolell a lui aussi deux questions pour Navin Ramgoolam, l’une sur la création d’un Independent Forensic Medicine Department et, l’autre, sur les critères utilisés pour octroyer des permis de conduire à des handicapés et autres personnes souffrant d’épilepsie. Également pour le Premier ministre, les questions habituelles concernant l’ordre, la sécurité et la drogue.
Quant aux questions auxquelles devront répondre les autres ministres, celles de Kee Chong Li Kwong Wing sur les devises étrangères et sur le commerce du gaz. Eric Guimbeau, qui semble vouloir faire impression à la prochaine séance, interrogera Xavier Duval sur d’éventuels amendements au Companies Act en vue d’interdire des responsables de firmes d’experts-comptables qui ont aussi des intérêts dans des entités traitant de l’immobilier et autres développements fonciers d’être désignés comme des administrateurs judiciaires. Le même député évoquera le Local Government Act et les procédures de remplacements des conseillers.
Les autres questions qui sont à relever sont celles de Francisco François sur les projets de développement à Agaléga, de Cehl Meeah sur l’accident fatal survenu à Roche Bois dimanche dernier et sur les effets du scandale de la Barclays sur sa branche locale et sur l’emploi et d’Alan Ganoo sur la nécessité d’étendre le délai pour payer les amendes.