JOCKEY: ROBBIE BURKE (IRE). ENTRAÎNEUR : BUDHESWAR GUJADHUR.
PERFORMANCES 2012 : 256 ENTREES,25 VICTOIRES, 83 PLACES. RANG : 6E. PRIX REMPORTES : RS 6 033 000

Tout le monde serait d’accord pour dire qu’on s’attendait à mieux de l’écurie Foo Kune vu que cette dernière n’avait pas lésiné sur les moyens pour investir et injecter du sang nouveau dans son effectif. Mais les résultats furent loin d’être ce à quoi on pouvait s’attendre, même si elle ramena plus de victoires que lors de son baptême du feu.
Ainsi, la saison 2012 s’annonçait, a priori, plus prolifique si on se fiait aux acquisitions effectuées tout en tenant en ligne de compte les chevaux qui n’avaient pas beaucoup couru en 2011.
Si les choses n’ont pas marché comme il se doit, on ne peut tout mettre sur le dos de Bertrand de Coriolis qui s’était bien acquis de sa tâche lors de la précédente saison.
Il faudrait aussi reconnaître que certains chevaux ont eu des problèmes de santé et n’ont pu donner la plénitude de leurs moyens, ayant dû rester loin de la compétition pendant un certain temps tels Esteco, Paraguayito, Elusive River, Bottom Dollar et autres.
Ce fut Budheswar Gujadhur, celui-là même qui avait pris ses distances du Champ de Mars avec la disparition de l’écurie Fok, qui refit son apparition après le premier tiers de la saison pour essayer de remettre l’écurie sur de bons rails.
Chez les “anciens”, on mettra en exergue les performances du malheureux Tizaloochee qui avait réussi à remporter cinq courses avant de claquer lors de la 36e journée. On s’attendait que les Bottom Dollar, Mr Black Tom, Adeste Fidelis, The Last Samurai ainsi que Eagle Award et Cassido fussent exacts au rendez-vous.
Si on regarde de plus près l’évolution de la situation au niveau de l’entraînement et les acquistions effectuées, on trouve que l’écurie Foo Kune semble appelée à jouer les premiers rôles en cette saison 2013.
L’établissement n’a pas lésiné sur les moyens pour s’offrir Top Seller et Glitter Star qui s’annoncent comme de très bons atouts. Il ne faudrait pas pour autant négliger Singing Lord alors que les jeunes Ryder Cup, King Tut et Lucky Colour sont appelés à vite progresser pour faire sentir leur présence. Budheswar Gujadhur, qui a repris les rênes depuis la mi-saison 2012, a effectué le travail qu’il faut pour que ses pensionnaires soient prêts à relever le défi. Il y a d’autres nouveaux qui viendront renforcer l’effectif de l’écurie après le début de la saison et non des moindres.
Il n’y a pas que du côté des chevaux que l’écurie Foo Kune est bien lotie, la venue de Robbie Burke devrait aussi apporter une large contribution car l’Irlandais connaît le Champ de Mars comme sa poche et saura tirer le maximum de ses montures.