La fourniture de poulets sur le marché par Avipro, qui fait partie du groupe Eclosia, retournera à la normale dès demain après qu’une pénurie a été observée durant la journée d’hier à travers le pays. Selon le General Manager d’Avipro, Thierry de Spéville, il y a eu un ralentissement dans la production et la fourniture de poulets lundi et mardi « après des soucis enregistrés au niveau de l’usine ».

La production a repris normalement depuis 15h hier et fonctionne à plein régime depuis 6h ce matin. « Un problème avait surgi lundi au niveau des machines utilisant l’air comprimé et qui avaient été légèrement contaminées à l’ammoniac. Il se trouve qu’une quinzaine d’employés avaient été pris d’un malaise et avaient été immédiatement transportés à la clinique. Ce qui avait donné lieu à une panique.

Les anomalies ont été corrigées et la situation est retournée à la normale », a expliqué Thierry de Spéville. Il ajoute : « De la quinzaine d’employés qui avaient été affectés, trois sont encore en observation et devraient quitter la clinique incessamment. » Avipro produit quelque 14 000 000 de poulets annuellement pour le marché local, soit autour de 35 000 par jour. Pionnière dans la production de poulets de table, l’entreprise couvre toutes les étapes de l’élevage à partir de souches grandparentales importées d’Europe. Soumise à des normes de biosécurité extrêmement strictes et à des contrôles à tous les niveaux, permettant d’assurer une traçabilité sur toute la chaîne de production, Avipro garantit à ses consommateurs un produit sain. La certification de toute la production a été confiée à un organisme externe, l’Association française de normalisation. Nourris principalement au maïs et au soja, les poulets sont élevés dans des conditions respectant leur croissance naturelle.