Comme annoncé plus tôt par lemauricen.com, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a confirmé que Maurice fermera ses frontières pour deux semaines aux ressortissants des pays de l’Union européenne, dont la France, l’Allemagne et l’Espagne. Cette restriction s’étend également à la Grande-Bretagne et la Suisse.

La mesure entrera en vigueur à partir du mercredi 18 mars.

Les frontières seront aussi fermées aux Réunionnais pendant deux semaines à compter de ce lundi soir, 16 mars

« Moment extrêmement difficile ».

L’annonce de Pravind Jugnauth est intervenue « dans un moment extrêmement difficile pour nous et pour le monde » face à la pandémie internationale de coronavirus.

A son bureau ce lundi matin, 16 mars, le chef du gouvernement, entouré du ministre de la Santé et du prédécesseur de ce dernier, a rappelé que Maurice fait partie des pays n’ayant pas enregistré de cas de coronavirus, jusqu’à l’heure.

D’où les mesures renforcées prises, dont par rapport à l’importation de produits, et ce, même auprès de la Réunion, où 10 cas de Covid-19 ont été enregistrés jusqu’à l’heure.

De fait, les restrictions prises à l’encontre de la Chine, Hong-Kong, la Corée du Sud, l’Iran et l’Italie s’appliqueront mercredi au pays de l’Union européenne, de même qu’à l’Angleterre et la Suisse.

Vulnérabilité.

Les bateaux souhaitant accoster Port-Louis devront, eux, passer 14 jours en mer avant d’obtenir l’aval des autorités portuaires pour rejoindre le port.

Le Premier ministre a rappelé que l’industrie touristique pourrait se retrouver affecter.

Il a de plus rappelé l’« extrême vulnérabilité » de l’île face au coronavirus, en raison du flot importants de touristes accueillis.

De plus, un nouvel avertissement a été émis contre la propagation de Fake News sur le virus.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a déclaré avoir « lu » la lettre ouverte que Navin Ramgoolam, leader du PTr, lui a adressé, soutenant être en désaccord avec ses propositions concernant la fermeture des établissements scolaires. Pravind Jugnauth dit avoir « apprécié » le fait que le leader des rouges l’ait appelé Premier ministre.

Plus de détails dans l’édition du Mauricien de cette après-midi.