Après une période d’accalmie, la crise politique qui couve au sein du PMSD, depuis la révocation de Robert Desvaux en tant que président de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) par le ministre du Tourisme, Michael Sik Yuen, revient au premier plan. En effet, à la mi-journée, le secrétaire général du PMSD, Mamade Kodabaccus, s’est rendu en personne au bureau du ministre Sik Yuen pour déposer une lettre de sommation dans une tentative de clarifier la situation.
Les recoupements d’informations indiquent que dans cette communication, le secrétaire général du PMSD met en exergue les « absences répétées et régulières de Michael Sik Yuen aux activités du parti et surtout lors de la cérémonie du dépôt de gerbes sur la tombe de sir Gaëtan Duval, le leader historique du PMSD, au cimetière St-Jean ».
Cette dernière démarche de la direction du PMSD marque « une nouvelle tentative de crever l’abcès » au sujet de la crise qui ébranle le PMSD depuis ces derniers mois. Le ministre Sik Yuen est informé qu’il devra se présenter devant le bureau politique en vue de fournir des « explications plausibles justifiant ses absences remarquables ». Il sera informé formellement par écrit de la date de cette prochaine réunion du bureau politique, qui n’a pas encore été fixée.
Il va sans dire que cette initiative du PMSD viendra relancer toute la controverse politique au sein de l’alliance gouvernementale. Le ministre Sik Yuen devra prendre connaissance de la lettre à l’ajournement des travaux de l’Assemblée nationale pour le déjeuner. Jusqu’ici, la perception générale est que le ministre Sik Yuen, qui est en froid avec le leader du PMSD et vice-Premier ministre et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, semble bénéficier du soutien tacite du Premier ministre et leader du Parti travailliste.
Affaire à suivre encore…