• Le leader des Bleus rappelle : « Nou pou swazir nou alie lor enn baz ki pou garanti satisfaksyion morisyen »

Le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, lors de son discours à l’école hôtelière Sir Gaëtan Duval, à Ébène, a insisté sur le rôle important que « jouera le PMSD » pour les prochaines élections générales. « PMSD for. Nou pou form prosin gouvernma », a-t-il avancé, ajoutant que le parti « a un programme solide » et que le choix d’un allié est nécessaire pour pouvoir faire avancer le pays dans la bonne direction. « Depi eleksyon 1968, mis apar 76, inn fer lalyans. Si anvi kredibilite, gagn rezilta, bizin enn dimoun ki koz parey. Selman kot PMSD pou met so poi lamem viktwar. »

Le leader des Bleus a tenu à préciser que le choix d’un allié pour les prochaines élections générales ne se fera pas à la hâte. « Nou pou swazir nou alye lor enn baz ki pou garanti satisfaksyon morisien ek tou dimounn kin siport le parti. » Il a rappelé le bilan du parti bleu depuis l’indépendance. « Ti ena 30% somer. Kan PMSD inn rant dan gouvernma, inn kre zon frans, tourism, kinn kre bokou lanplwa. Emansipasyon travayer inn fer ek devlopman tourism ek ekonomik dan pei. Moris ti pou ankor dan miser si pa ti ena PMSD. »

Xavier-Luc Duval devait aussi faire part de sa satisfaction d’avoir rétabli le ‘‘Best Loser System’’, la double nationalité et d’avoir aboli la peine de mort. Il a déploré toutefois le fait que le gouvernement actuel « tente de remettre le pays dans une situation économique difficile ». Avant de poursuivre : « Pe foss sif det piblik, foss sif kroisans, bann sif tourism pe kamoufle. Nou pe viv dan enn pei kot ena mensonz ekonomik. »

Il est d’avis que le gouvernement « ne connaît pas les priorités » de la population. « Eski priorite stad Cote d’Or o kou de Rs 4,2 Mds ? Ou byen priorite dilo 24/7, konstriksyon drin pou anpes lakaz inonde ? » Xavier-Luc Duval devait aussi rappeler l’engagement du PMSD pour la construction de logements. « PMSD ti fer konstrwir enn milie lakaz sou National Empowerment Foundation. ». Et de soutenir que, de par ses PNQ à l’Assemblée nationale, « mo pe fer enn travay lider loposisyon kot mo kogn kogne, e non pa koz koze. »

Concernant l’Immigration Bill, il a critiqué la manière dont le gouvernement a agi. « Sa bill-la kou de pye ti pou gagne si mo ti dan gouvernman. Pa kapav donn pouvwar absoli enn Premye minis pou deside kisanla pou marye ek ki kisanla pou deporte. Patrick Hoffman, ki enn komandan de bor, lor ki lavi dimoun ant so lamin, zot rod met li deor dan pei ziss akoz linn tret Pravind Jugnauth de fou. » Il devait aussi réitérer le besoin de décriminaliser le cannabis médical et de mettre l’accent sur une réforme pour empêcher les abus dans les pratiques policières.

Sur le redécoupage électoral, Xavier-Luc Duval a déploré « l’inégalité » dans les différentes circonscriptions. « Pe foss sirkonskripsyon ki pe foss rezilta eleksyon. Electoral Boundaries Commission pann propoz bann sirkonskripsyon egal. » Sur le recensement ethnique, il a fait état de la nécessité de trouver des solutions « aux discriminations qui perdurent ». Il a aussi rappelé le besoin d’abolir le certificat de bonne vie et moeurs (de “moralité”) « pou pa penaliz seki komet bann ti deli ».

Il a aussi commenté la crise dans le tourisme. « Lotel byento pou ferme gras a Anil Gayan ! » Ainsi, pour le leader du PMSD, « kan PMSD pou dan gouvernman, pou ena rezilta ek devlopman ». Et d’avancer : « PMSD enn parti nasional ki presan dan tou sirkonskripsyon e nou pou osi dan Rodrig. Nou bizin elir enn depite dan sak sirkonskripsyon. » Il a aussi dit que le PMSD sera sans conteste dans le prochain gouvernement. « Gras a nou bilan, popilasyon fer nou konfians. PMSD ena enn program solid. Depi elektsyon 1968, apar 76, in gagn lalyans. Si envi kredibilite dimounn, gagn rezilta, bizin enn dimounn ki koz parey. Kot PMSD pou met so poi, lamem viktwar ! »


Adrien Duval cicle Paul Bérenger

Adrien Duval a soutenu, dans son discours, que c’est grâce aux PNQ du leader de l’opposition « ki Alvaro Sobrinho, Gurib-Fakim ek Soodhun inn fer zot ale e lor bann suze Agalega, SIFB, EBC, inn ouver lizie dimounn lor seki ti pe arive ». Il est aussi revenu sur les manifestations à Curepipe concernant l’approvisionnement en eau. « Ti pe tret zot kouma zanimo e si zot pa pran zot drwa dan zot lamin, pa ti pou gagn naryen ! » Il a par ailleurs critiqué le leader des Mauves : « Paul Berenger pli gran tret dan listwar politik pei. So program nek fer lalyans, pass diber, fer lizie dou. Trwa zan li depite, li pa poz enn kestyon ! »
Le secrétaire général du parti, Mamade Khodabacus, a, lui, indiqué : « PMSD ena 64 an existans e pena oken rid. Personn pa akize de vol, koripsyon, de pass drwa. Enn parti prop e kot ale, rezilta lor rezilta ! » Il devait avancer que, concernant la situation alarmante à Air Mauritius, « XLD pou tir Air Mauritius dan ICU pou fer li reanvole ». Selon lui, le PMSD « a son empreinte dans l’histoire du pays ».
Aurore Perraud a quant à elle soutenu n’avoir aucun regret quant au départ du PMSD du gouvernement. « PMSD inn ale pou defann lintere dimounn ! » Et de souligner que « PMSD, enn parti ki reflet morisianism e pa pou kapav diviz nou », ajoutant « nou pou kontinie avanse malgre intimidasyon e persekisyon ». Elle devait aussi déplorer « la situation alarmante chez les femmes » et le manque d’engagement du ministère de l’Égalité des genres.
Le porte-parole du PMSD, Kushal Lobine, a pour sa part soutenu que « le PMSD inn pass par enn parkour du konbatan e ki li reprezant vrai valer enn Moris ini ». Il devait de plus déclarer que le gouvernement Lepep « est essouflé et se perd dans son incompétence », ajoutant : « Zot pena lintere la popilasyon aker e ena enn politizasyon a outrans dan bann institisyon pei ! »
Véronique Leu-Govind, présidente du PMSD, a quant à elle déclaré : « Dan gouvernman ou lopozisyon, lamas ek PMSD. Malgre foss lespwar donn zot, zot inn reiter zot konfyians ek PMSD. Xavier-Luc Duval sel lider pann zoue ek nou konstitisyon ! »