Les leaders du bloc MSM/PMSD/ML ont tenu un point de presse hier, où ils se sont félicités de la foule présente à Vacoas dimanche dernier. L’occasion aussi de faire le procès de la MBC, qu’ils ont qualifiée de « station infecte ayant sombré dans l’abîme ». Selon le leader de l’Alliance Lepep, Sir Anerood Jugnauth, la télévision nationale « a essayé de faire croire qu’il y a eu plus de personnes à Quatre-Bornes ». Mais, a avancé Ivan Collendavelloo, le leader du ML, « si Callikhan peut manipuler la MBC, il ne peut manipuler le peuple, qui a déjà pris sa décision ». Quant aux projets annoncés dimanche, ils seront mis en chantier si l’Alliance Lepep arrive au pouvoir.
L’Alliance Lepep a fait un procès en règle à la MBC hier lors d’une conférence de presse, non sans avoir, au préalable, relevé la « grande foule » présente lors de son rassemblement de dimanche dernier. Ainsi, le bloc MSM/PMSD/ML promet une télé privée « neutre » s’il arrive au pouvoir. Quant à sir Anerood Jugnauth, il a confirmé, suite à l’annonce des 12 projets phares de l’alliance lors du dernier meeting, que « nou pou tenir nou promes kouma nou arive ».
« Jamais n’a-t-on vu une foule pareille, et elle comprenait toutes les communautés », soutient l’ancien Président de la République. Un brin railleur, il poursuit : « J’ai lu dans les journaux qu’il n’y avait pas d’ambiance à Quatre-Bornes, que le PTr était à l’avant-plan et que le MMM s’est retrouvé à l’arrière. D’un côté, il y avait le PTr et, de l’autre, le MMM. » Pour lui, au lieu d’annoncer des « projets concrets pour la nation, l’alliance PTr/MMM n’a fait que proférer des insultes » à son encontre et envers son fils. Il devait, par ailleurs, remettre les points sur les i concernant des propos tenus par Navin Ramgoolam. « Il a dit que je lui avais demandé de mettre fin à l’enquête sur l’affaire Medpoint », ce qui n’est pas vrai. SAJ poursuit : « Il y avait des rumeurs selon lesquelles la date des élections serait divulguée dimanche. Mais c’était pour attirer le plus grand nombre à ce meeting. » Quant à la foule présente à Vacoas, estime-t-il, elle a donné un « signal fort à l’effet que le changement s’opère », ajoutant : « Lalians Lepep pou form prosin gouvernma. »
Les 12 projets annoncés lors du meeting, assure Sir Anerood Jugnauth, seront réalisés « dès qu’on arrivera au pouvoir », et ce « en l’espace de trois mois ». Quant au reste, dit-il encore, « nous ne pourrons les réaliser en trois mois, mais nous les lancerons », ajoutant : « Nou pa fer promess zis pou gagn vot. » Et de souhaiter ensuite que Navin Ramgoolam annonce la date des élections au plus vite. « Ce serait à son avantage. Car plus il tarde et plus les gens seront sans pitié à son égard. » De son côté, Ivan Collendavelloo s’est réjoui que le Muvman Liberater « ait pu mobiliser des militants qui, jusqu’à récemment, étaient toujours au MMM ».
Parlant de la MBC, il qualifie la télévision nationale de « station infecte qui a sombré dans l’abîme ». Et d’ajouter : « La MBC s’est concentrée sur le PTr. J’aurais aimé savoir ce que le bureau politique du MMM aura à dire lors de sa prochaine réunion. C’est une boîte à propagande digne d’une république bananière », devait-il ironiser. D’où la promesse de l’Alliance Lepep d’introduire une chaîne de télévision privée « digne de ce nom ». Ivan Collendavelloo développe : « S’il le faut, nous irons en cour pour que les enregistrements en prélude des législatives ne se fassent pas à la MBC, mais dans un lieu indépendant où l’on conservera les enregistrements, sous le contrôle de l’Electoral Supervisory Commission, qui les remettra à la MBC à la dernière minute. » Selon lui, « ce sont ces types d’entorses à la démocratie qu’il faut empêcher ».
Pour sa part, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, a parlé de « second boom économique, qui nous permettra de réaliser d’autres améliorations dans le pays ». Il devait s’appesantir sur « les mesures révolutionnaires » annoncées dimanche, soit l’augmentation de la pension de vieillesse et le renforcement de la loi sur la méritocratie. Détaillant ce projet, il devait expliquer qu’au niveau de la Public Service Commission, de la Disciplined Forces Service Commission et d’autres commissions, « les interviews seront filmées afin de permettre aux interviewés de contester une décision, car souvent, on sait que la décision finale est prise en haut lieu ». Concernant la lutte contre la pauvreté, l’ancien Grand Argentier a déclaré : « Tous les anciens ministres des Finances savent qu’il y a des milliards dans le coffre de la NHDC. Il est important que nous démarrions la construction de maisons dès les deux premiers mois de notre arrivée au pouvoir. Nous espérons construire 2 000 maisons par an. » Et de condamner la dissolution du Parlement en prélude des élections « alors que la date n’a toujours pas été décidée, et ce juste pour empêcher le leader de l’opposition de poser des questions ».
Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, s’est quant à lui réjoui de la « synergie » au sein de l’Alliance Lepep. Il a ainsi parlé « d’ambiance amicale » et de « joueurs évoluant ensemble pour remporter le match alors que, de l’autre côté, il y a de l’instabilité ». La priorité de l’alliance, selon lui, est « la situation économique et sociale, ainsi que les mesures pour soulager le fardeau du peuple ». Et de réitérer la volonté de l’Alliance Lepep de revoir le permis à points et de « détruire la banque de données » concernant la nouvelle carte d’identité.