Le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, a, lors d’une conférence de presse samedi, déclaré que son parti est disposé à discuter avec « l’aile responsable » du MMM en vue d’une « passation de pouvoir entre Paul Bérenger et lui ». Il a toutefois imposé deux conditions, à savoir « une purge des fascistes » et « le désir sincère de suivre les valeurs militantes incarnées par le ML ». Il estime que sans cela, « le MMM est voué à la désintégration ».