Faisant face à de « gros problèmes financiers », la municipalité de Port-Louis (MPL) se dit « obligée » de revoir à la baisse les projets prévus pour cette année. « Nous devons faire le tri et réaliser les projets prioritaires », soutient Phalrajsing Seervansing, adjoint au Lord-Maire. Avec les Rs 14 M disponibles du Local Infrastructure Fund (LIF), la MPL estime que l’agrandissement des centres polyvalents sera « difficile ».
La MPL souhaite contribuer au bien-être de ses citoyens en mettant à leur disponibilité un maximum de facilités et d’infrastructures. Bien que ses conseillers affichent leur ambition pour la réalisation de plusieurs projets, ces derniers se voient néanmoins contraints de les « mettre au tiroir ». Raison invoquée : « Il n’y a pas assez d’argent pour tous les réaliser. » Phalrajsing Seervansing, adjoint au Lord-Maire, explique que les fonds disponibles dans le Local Infrastructure Fund (LIF) ont été revus à la baisse par les autorités. « Avant, pour chaque circonscription, nous recevions du gouvernement quelque Rs 10 M. Mais aujourd’hui, c’est tout à fait autre chose », affirme notre interlocuteur. En effet, la MPL a, à sa charge, des développements dans quatre circonscriptions : No 1 (Port-Louis Ouest/Grande-Rivière-Nord-Ouest), No 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis central), No 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Ouest) et No 4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue). Concernant la quatrième nommée, la MPL percevait uniquement Rs 5 M. « Mais désormais, nous n’avons que Rs 14 M pour tous ses projets, ce qui rend leur réalisation presque impossible », dit-il. Cette somme avait été utilisée l’année dernière (après les inondations du 30 mars) pour le “resurfacing” des routes et l’entretien des drains.
Cette année, cette somme sera uniquement utilisée pour des infrastructures sportives, notamment la création d’un terrain de foot synthétique à Vallée-Pitot et “l’upgrading” du stade de La Tour Koenig, avec un toit pour les gradins. « C’est le meilleur terrain de foot dont dispose la municipalité. Il est important que nous y fassions des travaux d’amélioration », affirme l’adjoint au maire. Enfin, concernant l’agrandissement des centres polyvalents, ces derniers seront réalisés « if fund available ».