Elle est coiffeuse et formatrice en coiffure, mais Géraldine Marius, qui est très connue dans le milieu, a un autre atout. Elle aide au relooking des personnes handicapées à travers l’émission Lot koté la glace. « C’est important de leur redonner confiance en elles. Il faut savoir faire rejaillir du beau en chaque être ».
Elle a découvert à travers le regard des autrement capables une forme de sensibilité. Une envie de se reconstruire à travers le regard des autres afin d’être jugé autrement. Ce cri du coeur, Géraldine Marius l’a entendu. Et c’est à travers l’émission Lot koté la glace avec Kendy Mangra que Géraldine Marius apporte sa contribution à la cause. « Je lance un appel à celles qui désirent se sentir à nouveau belles après un accident, une maladie, un handicap, contactez-moi. Lot Koté la glace a redonné le goût de vivre à certaines personnes. Parfois, il suffit de pas grand-chose, une coiffure, un maquillage léger pour se sentir désirable ».
Géraldine Marius met aussi son talent aux services des recalés du CPE et aux autres personnes qui n’ont pas eu la chance de continuer leurs études. « C’est important d’apprendre un métier et la coiffure répond bien à la demande. J’aide une école située à Bambous et les retombées sont positives. » Notre interlocutrice organisera un grand défilé en août pour montrer la créativité de ses élèves. Comme la coiffure est aussi une question d’attitude, elle s’investit beaucoup dans le social. « Quand vous avez reçu, il faut donner en retour. Je veux faire profiter de mes talents artistiques à ceux qui sont dans le besoin. »
Son métier est ainsi fait. Venant d’un milieu modeste, elle a dû travailler durement pour se faire une place au soleil. Depuis, elle reste à la mode en jonglant entre palettes de couleurs et fer à lisser. « La concurrence est là, mais il faut constamment innover et toujours chercher à s’améliorer ».
Audace, détermination, passion, Géraldine Marius est aussi une observatrice de la société. Elle connaît les attentes de sa clientèle et joue beaucoup sur le feeling pour les séduire. L’art de la coiffure, c’est aussi un monde de séduction. Plus que la réalisation de simples coiffures, ses oeuvres expriment avant tout un travail de création et d’expression. « J’ai débuté chez Marion et mon application a fait qu’on m’a proposé de devenir formatrice. Le retour a été tellement positif que j’ai décidé de me mettre à mon propre compte. » Elle lancera Artel, Centre de formation en coiffure et esthétique et c’est le déclic. Elle vivra alors à fond sa passion et grâce à son esprit d’entrepreneuriat, Géraldine se perfectionnera en France où elle suivra un cours de spécialisation dans l’extension et le tissage des cheveux frisés. Elle propose cette tendance à Maurice, avec succès…
Fort de cette appréciation, Géraldine gagne rapidement en renommée. « Mon salon est aussi un One-Stop Shop où les gens peuvent avoir des conseils gratuits avant d’opter pour une coiffure ». Rien n’est négligé, chaque client a sa personnalité et veut de ce fait que sa coiffure soit unique. Géraldine Marius crée donc, dans son salon, une atmosphère propice à l’échange, à la création et aux soins. « La coiffure a connu une grande évolution. On parle de tendance, de dernier cri, mais la coiffure c’est aussi une large part consacrée aux soins. Prochainement, je vais introduire un nouveau concept de Malaisie pour les personnes chauves. C’est une technique qui ne nécessite aucune chirurgie. »