Photo illustration

Un psychologue de 28 ans, affecté à la Police Medical Unit aux Casernes centrales, a été arrêté mardi par une équipe de l’Anti Drug and Smuggling Unit pour possession de cannabis.

Depuis quelque temps, la police le soupçonnait de transporter des produits illicites et il ne cessait de vanter les bienfaits du cannabis auprès de son entourage. Bien décidée à le prendre la main dans le sac, l’équipe du chef inspecteur Rohomutally de l’Anti Piracy Unit l’avait placé sous surveillance.

Après l’heure du déjeuner, mardi, le psychologue est parti vers sa voiture en stationnement aux Casernes centrales où il est demeuré à l’intérieur pendant un bon moment. Ce qui n’a pas échappé aux policiers qui l’ont interpellé pour une fouille corporelle au cours de laquelle un joint et une certaine quantité de cannabis ont été saisis sur lui. Selon la police, il préparait un joint pour fumer dans sa voiture. Le suspect a été informé du délit et il est resté silencieux.

Puis, la police a inspecté son véhicule où aucun objet incriminant n’a été trouvé. Idem lors d’une fouille chez lui à Vacoas en sa présence. Le psychologue a été reconduit aux Casernes centrales où il a donné sa version des faits. Il a admis que la drogue lui appartient.

Le jeune homme a été relâché sur parole tard dans l’après-midi à condition qu’il se présente au tribunal de Port-Louis ce mardi où il doit faire face à une accusation provisoire de possession de cannabis. À ce matin, aucune source aux Casernes centrales n’a confirmé si le psychologue a été suspendu de ses fonctions. Une enquête est en cours pour déterminer où il s’est procuré le cannabis.