Après les inondations du mercredi 13 février, les travaux sur le chantier de construction de la troisième voie de l’autoroute, entre le rond-point du Caudan et le front de mer, sont revenus au premier plan avec les débordements meurtriers du samedi 30 mars, ayant fait huit victimes dans le Caudan Underpass et le Port Louis Harbour Front (McDonald’s). Comme ce fut le cas pour les inondations du 13 février, où le ministère de l’Infrastructure publique avait « marketed » la thèse de la marée haute pour  justifier les débordements sur l’esplanade Bissoondoyal, le vice-Premier ministre et ministre de l’Infrastructure publique, Anil Bachoo, est monté au créneau, depuis dimanche dernier, pour mettre hors de cause ces mêmes travaux.