Rendre visible le Covid-19. Tel est le souhait du député de la circonscription Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest (No 1) Fabrice David, dans un message vidéo diffusé jeudi sur sa page Facebook. Il insiste sur le fait que si le gouvernement continue à effectuer 500 dépistages du Covid-19, cela prendra un an et demi pour que des tests soient faits sur au moins 300 000 personnes, alors que la population est de 1,2 million. « Cela fait 19 jours que le pays est en confinement et on est toujours en train de lutter contre cet ennemi invisible alors qu’il y a des solutions pour le rendre visible », dit-il.

« C’est à travers une campagne de dépistage massive et à grande échelle qu’on arrivera à cartographier le virus à travers le pays. La Corée du Sud est un exemple à suivre. Ils ont testé des gens au volant de leurs véhicules et ont mis sur pied des centres de dépistage ambulants. Pourquoi ne peut-on pas le faire à Maurice ? », s’est demandé le député Fabrice David. Il se dit d’accord que pour dépister 1,2 million de Mauriciens, cela ne pourrait pas se faire d’un coup. Par contre, dit-il, on peut faire un dépistage ciblé, « entre autres les gens qui ont plus de 60 ans, ceux qui souffrent des malades chroniques en particulier les diabétiques, ceux souffrant de maladies cardiovasculaires, tous les Mauriciens qui sont rentrés au pays depuis le 15 janvier dernier ainsi que tout le personnel de santé dans les secteurs public et privé, soit au total environ 300 000 personnes ».

Il suggère ainsi au gouvernement « d’augmenter la capacité de dépistage du Covid-19 à 20 000 par jour » pour dépister ces 300 000 personnes en 15 jours seulement. « Pour ce faire, il faut impérativement rechercher l’aide internationale pour 300 000 trousses d’analyse et des paires de mains étrangères pour renforcer le personnel local. Maintenant s’il faut acheter 300 000 testing kits, le gouvernement doit pouvoir le faire. Une trousse d’analyse coûte environ Rs 2 000. Il faut donc Rs 600 millions pour 300 000 kits. Pourquoi le gouvernement ne peut-il pas dépenser autant d’argent alors qu’il a investi Rs 5 milliards dans le complexe sportif à Côte D’or qui ne sert à rien pour le moment ? » a-t-il dit.

Il demande ainsi au gouvernement de rechercher l’aide internationale « le plus vite possible ».