« Zohal a pris la main de son fils : « Viens, le moment est venu de dire adieu à ta mère et à ton frère. »
Ils sont sortis de la remise. Tamara les attendait sur le seuil de la maison avec Aziz. Celui-ci avait autour de la main un mouchoir taché de sang. Il s’est empressé d’expliquer à son père qu’il venait de se blesser en coupant des oranges.
– Fais tes adieux à ton frère, lui a dit Zohal.
– Pas tout de suite.