Le Mauritius Oceanography Institute (MOI) procède actuellement à une collecte de données bathymétriques, c’est-à-dire des profondeurs des fonds marins, de dix zones côtières à Maurice. Les données recueillies seront utilisées pour la préparation des cartes de la profondeur des lagons. À ce jour, les lagons de Flic-en-Flac, Trou-aux-Biches et Grand-Baie ont déjà fait l’objet de prélèvements.
Ces données serviront à la cartographie du relief des lagons ou encore pour l’aide à la navigation dans les lagons. Ces données serviront aussi au développement de modèles et de cartes d’évacuation en cas de risques de tsunamis et raz-de-marée, entre autres. « Outre leur utilisation pour la modélisation des tsunamis, les cartes bathymétriques sont nécessaires au développement du littoral », explique Javed Mosaheb, Principal Research Scientist au MOI. Les données bathymétriques sont recueillies en utilisant un sondeur acoustique qui émet un signal sur le fond marin. Le temps de trajet du signal dans l’eau est calculé après réception de l’écho par le capteur et la profondeur du fond marin est ensuite déterminée. Le sondeur est fixé à un bateau qui va sillonner le lagon tout au long de profils espacés et déterminés au préalable. Les données sont géolocalisées grâce à un système GPS relié au sondeur. Ces données corrigent ensuite les effets locaux de marées en utilisant les données acquises par un marégraphe placé sur le site. Les cartes bathymétriques finales sont compilées en utilisant un logiciel SIG (Système d’Information Géographique).
Les données bathymétriques représentent également une source importante d’informations pour des activités opérationnelles et de recherche. Ces données aideront à examiner la distribution de la faune et flore marines dans les lagons autour de Maurice. Elles contribueront également à mieux comprendre la dynamique côtière et le processus d’érosion des plages. Les cartes peuvent aussi servir de support aux pêcheurs et aux touristes qui s’adonnent aux activités de la plongée.
À ce jour, plusieurs sites ont déjà fait l’objet de prélèvements bathymétriques et des cartes ont déjà été préparées, notamment pour les lagons de Flic-en-Flac, Trou-aux-Biches et Grand-Baie. D’autres cartes bathymétriques de régions déjà sondées sont pour leur part en cours de préparation, indique-t-on. Les zones cartographiées couvrent tout le lagon, s’étendant sur plusieurs kilomètres du bord de plage jusqu’au récif. Cet exercice s’étendra par la suite à Rodrigues où une étude préliminaire a déjà été effectuée et des sites ont été identifiés pour des études détaillées. Ces cartes bathymétriques feront l’objet d’une compilation et seront mises en vente, en copie papier et au format « jpeg ».