La possibilité de lever des capitaux sur le marché boursier sera parmi les options que le groupe Alteo, né de la fusion entre Deep River Beau Champ et FUEL, étudiera à l’avenir pour le financement de ses projets d’expansion. C’est ce qu’annonce le Group Chief Executive, Arnaud Dalais, dans une interview publiée dans le dernier bulletin de la Stock Exchange of Mauritius Ltd (SEM).
Arnaud Dalais indique que pour l’immédiat le groupe Alteo n’a pas de plan précis de lever des capitaux sur le marché boursier mais que la question pourrait être envisagée dès que les plans d’expansion auront été mis au point. Alteo, précise-t-il, a déjà identifié des projets potentiels en Afrique de l’Est et des études de faisabilité sont en cours de même que des discussions avec d’éventuels partenaires stratégiques.
Depuis qu’Alteo a été introduite sur le marché officiel de la Bourse, les « opportunities of expansion in terms of financial support were instantly enlarged », fait ressortir le Group Chief Executive. Arnaud Dalais ajoute que le groupe compte bâtir sur le succès de TPC — une compagnie sucrière basée en Tanzanie et dans laquelle le groupe a fait des investissements conséquents — et sur son savoir-faire dans l’industrie cannière afin de poursuivre son expansion dans la région. « The increased sugar consumption in Africa driven by population growth and economic development has led to sustained demand which is reflected in the premium prices. This is coupled with a rising demand for energy. Such an environment is highly conducive to the setting up of cane cum energy operations in the appropriate locations », soutient le Group Chief Executive d’Alteo.
Arnaud Dalais réaffirme la volonté de la direction de son groupe de propulser l’industrie cannière de Maurice vers de nouveaux horizons et de lui procurer une reconnaissance internationale. Le groupe compte mettre à profit les avantages compétitifs que DRBC et FUEL ont su développer à travers des années notamment en termes de ressources humaines, de capacité financière et de moyens physiques.
Arnaud Dalais parle des « potential added benefits » que procure une cotation sur le marché officiel de la Bourse, mettant surtout l’accent sur : a) une meilleure valorisation de la société ; b) la possibilité de se joindre au SEM-7, qui attire normalement un plus grand intérêt de la part des investisseurs ; c) l’attrait des valeurs figurant sur le SEM-7 pour les investisseurs étrangers ; d) la possibilité de lever des capitaux et ce à meilleur coût sur le marché officiel vu que celui-ci est plus liquide que le Development & Enterprise Market. Pour le Group Chief Executive d’Alteo, la décision des directeurs d’Alteo de demander une admission au marché officiel est une « inspired decision which fits very well with Alteo’s new objective of emerging as a competitive regional reference in the cane industry ».
Arnaud Dalais se penche également dans cette interview sur le respect des principes de bonne gouvernance par le groupe Alteo.