Photo illustration

L’exercice de correction des épreuves comptant pour le Primary School Achievement Certificate (PSAC) a pris fin cette semaine. Après l’étape de vérification, qui démarrera dès demain, et l’informatisation des données, qui devraient durer jusqu’au début de décembre, la publication des résultats suivra le 12 du même mois. Comme chaque année, depuis l’introduction du PSAC en remplacement au Certificate of Primary Education (CPE), les correcteurs font pratiquement les mêmes observations mitigées concernant le niveau des candidats.

Toutefois, selon des correcteurs, “force est de constater que le niveau des questionnaires, surtout d’anglais et de français, a baissé comparé au CPE.” Et l’un d’eux de préciser que “le niveau des papiers change en fonction des réformes. Il y a un relâchement au PSAC parce que les candidats sont conscients qu’avec l’abolition du A+, il ne leur est pas nécessaire de décrocher les 90 à 100 points pour obtenir un Grade 1. Donc, ils fournissent moins d’efforts.”

D’ailleurs, les correcteurs ont noté que de nombreux candidats, principalement les garçons, ont même esquivé l’exercice de composition dans le questionnaire d’anglais. Tandis qu’en français, “malgré le fait que les questions étaient faciles, beaucoup de candidats ayant visiblement des problèmes de compréhension n’ont pas obtenu le Grade 1.” Des difficultés en orthographe ont également été notées.

Des enseignants habitués à l’exercice de correction confient n’avoir “pas eu l’occasion de voir beaucoup de 90 à 100 points en français.”Quant au questionnaire de sciences, il aurait aussi révélé des lacunes au niveau de l’acquisition de l’écriture. Même si des candidats ont compris les questions, ils ont eu du mal à exprimer et écrire les réponses correctement. Ces observations seront soumises pour la rédaction du rapport du Mauritius Examinations Syndicate sur la présente édition du PSAC.