LE ROTARACT DE CUREPIPE

« Il y a une semaine, j’ai entendu des pleurs dans les toilettes de l’Entreprise. Qui duraient. J’ai attendu. Je me suis savonné les mains longuement. Je voulais voir le visage du malheur », ironise Philippe Claudel dans son roman Inhumaines. L’effet spectateur : voilà ce à quoi nous en sommes réduits. Dans un monde où un simple sourire nous est devenu coûteux, la tolérance ronge peu à peu l’acceptation. Devant ce tableau atrabilaire, certains y trouvent une raison de brandir des slogans fatalistes. Mais d’autres, et heureusement, s’en effraient et se trouvent une volonté d’agir pour l’Humain.

Privilégier l’humain, c’est le pari que huit lettres, trois syllabes, 184 pays, 10 904 clubs et 250 792 jeunes se sont lancé depuis 1968. Le Rotaract, né d’une vision du Rotary International, est composé de jeunes de 18 à 30 ans qui, par leurs actions, espèrent créer un impact positif, que ce soit sur le plan économique, sanitaire, environnemental ou social. Dans un monde en constante mutation, il est nécessaire de retrouver et développer ces valeurs qui nous humanisent. Ces valeurs, le Rotaract a toujours ambitionné de les consolider à travers ses principales missions : renforcer les compétences tout en œuvrant pour aider les autres; apprendre à respecter les droits d’autrui et reconnaître la valeur de chacun; reconnaître que toute occupation est utile et que chacun a son rôle à jouer au service de la société; apprécier et comprendre les besoins, problèmes et potentiels de la collectivité; et savoir s’impliquer au niveau individuel et collectif dans les actions de proximité tout en favorisant l’entente internationale.

À Maurice, nous pouvons nous réjouir de compter 18 clubs Rotaract, dont celui de Curepipe, qui se distingue en étant le plus ancien club Rotaract du District 9220. Si nous sommes reconnaissables à notre insigne, nous le sommes surtout à travers nos diverses actions : des campagnes de sensibilisation, la distribution de denrées alimentaires et la rénovation de bibliothèques scolaires, entre autres, qui respirent la camaraderie, le respect et le souci de l’Autre. Toujours partants pour se connecter à autrui sans écrans et claviers, les Rotaractiens de l’île Maurice veulent être un réseau social qui prône la communication, l’entraide, l’épanouissement et l’empathie, pour qu’« Inhumaines » se range au rayon fiction.

Huit lettres, trois syllabes, 184 pays, 10 904 clubs et 250 792 jeunes, qui croient en l’Humain et en sa capacité d’agir : voilà ce qu’est le Rotaract !