photo illustration

Hoyegan Meunier, 15 ans, habitant la NHDC de Baie-du-Tombeau et qui fréquentait un collège de la capitale, est mort noyé hier après midi, dans le lagon à Le Goulet. Selon l’un de ses proches, l’adolescent avait quitté son domicile hier en compagnie de ses amis pour aller nager et pour une partie de pêche.

Le drame se serait produit lorsque la victime fut emportée subitement par une forte houle. Ses amis, selon les mêmes sources, auraient tout essayé pour le secourir. Alertés, les officiers de la National Coast Guard (NCG) sont venus sur place et l’ont transporté d’urgence à l’hôpital du Nord pour les premiers soins. Le médecin n’a pu que constater son décès. Le corps de l’adolescent a été transféré à la morgue de l’hôpital Candos pour une autopsie.

À peine ont-ils appris la nouvelle hier, proches et voisins étaient mobilisés chez la famille Meunier d’origine Rodriguaise pour la soutenir dans ces moments difficiles. “Li bien dire sa kan ou perdi ene zen ki ena tou so l’avenir devant li”, a confié à Week-End, hier, une voisine de la victime.

Toujours, hier après-midi, un septuagénaire, habitant de Goodlands, s’est lui aussi retrouvé en difficulté dans le lagon de Pereybère Il aurait été victime d’un malaise. Les éléments de la gardes-côtes national ont tenté en vain de le ranimer mais il avait déjà rendu l’âme.

Un passionné de la mer
La semaine avait commencé par la noyade en mer à Pointe-des-Régates, mardi dernier, de Twahir Soonoo, 20 ans, passionné de pêche, habitant Mahébourg. Le jeune homme qui était porté manquant  le même jour s’ était rendu à cet endroit  avec ses amis pour une partie de pêche et pour nager. Il s’est retrouvé en difficulté avant de disparaître. Alertés, les officiers de la National Coast Guard (NCG) de Mahébourg ont commencé  à rechercher le jeune homme et l’ont retrouvé aux petites heures le lendemain, mercredi à quelques mètres du Mahébourg Waterfront. L’autopsie pratiquée par le  Dr Sudesh Kumar Gungadin a attribué la mort du jeune homme à une asphyxie due à la noyade.

Emporté par la houle
Deux jours plus tard, c’est au tour de Bhagwandath Pratab Chuckur un infirmier de 32 ans, père d’un enfant en bas âge, habitant de Poudre d’Or qui était sorti pour une virée avec ses quatre amis, d’être emporté en mer à Poudre-d’Or par une forte houle. Selon l’un des amis de la victime, il était aux alentours de 13h 30 lorsqu’ils ont  aperçu que le trentenaire se trouvait en difficulté. Ils ont pu le faire remonter à la surface pour lui prodiguer les premiers soins.

Ils ont alors sollicité l’aide d’un skipper pour les ramener sur le rivage en attendant l’arrivé des éléments de la NCG et la SAMU qui n’ont pu rien faire pour le sauver. Il avait déjà poussé son dernier soupir. L’autopsie pratiquée jeudi soir a attribué le décès à une asphyxie due à la noyade.