Ramapatee Gujadhur s’est offert un règne sans partage chez la cuvée 2015 des 4-ans. Ce championnat à trois manches, il l’aura monopolisé sinon avec astuce du moins avec autorité en mettant à chaque fois la toque jaune en évidence. Après Kremlin Captain, victorieux des deux premiers rounds et roi couronné avant terme mais contraint de rester à l’écurie pour soigner un bobo, c’est Roman Manner, un autre jocker de luxe que Ramapatee a tiré de sa manche.
En allant chercher un senior jockey assoiffé de victoires — Daniel Moor filait un mauvais coton depuis sa victoire sur Wing Man, lors de la 10ème journée — la bande à Gujadhur ne s’est pas trompée dans ses calculs.
À la télévision nationale dimanche, l’entraîneur Ramapatee Gujadhur ne cachait pas sa joie de ce nouveau tour de force qui lui enlève un peu de pression dans son fauteuil de leader. « Je dois dire un grand merci à Shirish (Narang) et Preetam (Daby) pour m’avoir prêté Daniel Moor. Le jockey devait monter Bastille Day pour nous il y a trois semaines et il avait (malheureusement pour nous) un meilleur cheval avec Twitter la dernière fois. J’avais dit à Daniel que Roman Manner avait beaucoup de gate speed car il était sorti aussi vite que Kremlin Captain et les autres sprinters la dernière fois. On avait un peu de doute par rapport à son stamina. L’allure n’était pas trop élevée mais tout le mérite revient à Daniel Moor pour cette victoire. Je suis très content d’avoir remporté une nouvelle course de groupe. Cela fait encore plus chaud au coeur de réaliser qu’on a remporté les trois épreuves du championnat des 4-ans. Je dis un grand merci à Bharty, Gopal, Mukund qui a beaucoup insisté pour qu’on achète ce cheval, à mon frère Udhay qui a aussi contribué à ce succès et à toute l’équipe derrière moi. »
Au cours de cette journée, la casaque bleu électrique a signé un doublé avec Blood Buccaneer, victorieux de la cinquième épreuve du jour. « Red Tractor était pour moi le cheval à battre. Les instructions à Jeanot étaient de le suivre et d’essayer de partir le plus tôt parce que je pensais qu’on ne pourrait sprinter avec Red Tractor. La présence d’Unbridled Joy a aidé Blood Buccaneer à garder contact avec le meneur mais tout le mérite revient à « Bardo ». Je suis très content de remporter une course après deux semaines. Les fans commençaient à nous mettre la pression et on était un peu sur un volcan. On remporte d’ailleurs The Piton De La Fournaise Cup (rires). Je leur demanderai toutefois de garder patience car on va perdre beaucoup plus de courses que l’on va en gagner cette saison. »
Dans le « driving seat » depuis un bout de temps et en plus favori pour un nouveau titre d’entraîneur champion, « Soon » Gujadhur se montre réaliste dans son approche, même si l’écart qui le sépare de son premier dauphin Patrick Merven, a dépassé désormais Rs 1M. « La saison est encore très très longue mais je crois qu’on est assez bien placé. Il faut dire que les entraînements Merven et Maingard sont aussi bien armés, sans oublier les fighters que sont Gilbert (Rousset) et Soodesh (Seesurrun). Nous sommes définitivement dans la course au titre mais je pense qu’il est encore un peu tôt pour parler de cela, même si cette victoire va nous permettre de conserver le fauteuil de meneur pendant encore quelques journées. »