Où est donc le rapport préliminaire de la commission d’enquête sur les courses,rapport qui fut remis au président de la République d’alors (Kailash Puryag) vers la fin de l’année 2014? Somme toute, cette question restera pendant longtemps encore sans réponse, puisque même le Premier ministre, sir Aneerood Jugnauth, n’a pu trouver une copie de ce fameux rapport, désormais fantôme, alors qu’il est Premier ministre depuis plus de 8 mois. Du reste, en réponse à une question du député Rajesh Bhagwan, mardi dernier à l’heure du PMQT, SAJ a insisté sur le fait qu’il n’a jamais vu le rapport intérimaire en question.
«I have not seen any interim report. I have been told that an interim report was forwarded for the former Prime Minister. What he has done with it, I don’t know.» Il n’y a pas plus clair et limpide comme réponse pour dire que le bureau du Premier ministre ne dispose pas d’une copie du rapport intérimaire écrit pas les trois britanniques et dans lequel selon l’ex-Premier ministre des noms ont été cités pour des poursuites en criminelle. Même la question supplémentaire de Paul Bérenger, afin que le Premier ministre «enquired» auprès de la State House pour savoir si ce rapport existe, SAJ n’a pas fléchi. «Si  c’était le cas, la State House aurait dû me donner une copie», a répliqué le Premier ministre pour conclure sur une note humoristique pour dire au député Bhagwan d’aller demander une copie du rapport intérimaire à l’ex PM qui, selon ce dernier, «has been a very good ally of the hon Member.»
La seconde question du député de la circonscription No 20 était tout aussi bien liée à la commission d’enquête sur les courses et voulait savoir les actions prises par la GRA (Gambling Regulatory Authority)  depuis que le rapport a été rendu public: Mais surtout sur la question du «cheating», les taxes non payés de SMS Pariaz à la MRA, la sous-évaluation des prix des chevaux, la Police des Jeux et  le contrôle «live» des paris. Dans sa longue réponse, le Premier ministre a indiqué que pour tout cas d’offense dans les paris, la GRA dispose de l’assistance de la Police des Jeux pour faire des investigations et prendre toute action nécessaire. Dans la même foulée, le PM a indiqué qu’il existe des réunions entre la GRA et le MTC «for safeguarding the integrity of the horse racing industry and upholding public confidence.»