C’est sans ambiguïté que le Premier ministre – qui s’est adressé à la presse à l’issue de la cérémonie marquant l’inauguration de la ferme solaire Sarako, Bambous cet après-midi – a laissé comprendre qu’une alliance PTr-MMM est nécessaire. Citant le partage d’un gâteau en exemple, Navin Ramgoolam – qui ne manque pas de rappeler que le PTr et le MMM représentent les deux plus grands partis à Maurice – insiste qu’il est logique, dans un esprit démocratique, que les deux partis qui préparent le gâteau se partagent ensuite les parts. D’autant, dit-il que selon un sondage récent effectué à la demande du PTr, le parti rouge est le No. 1, et le MMM No.2. « Le MSM représenterait 3,2% », dit-il refusant de révéler le pourcentage que vaut son partenaire le PMSD. « Vaut mieux mo aret la même » dira-t-il. Dans le mêle élan, le Pm, très disposé à s’entretenir avec la presse a laissé entendre qu’il rencontrera prochainement le leader de l’Opposition avec qui il a eu une discussion cet après-midi, suivant son retour de l’Inde. L’occasion de consulter ensemble le draft Bill sur la réforme électorale et d’y apporter les améliorations, si nécessaire. Navin Ramgoolam confie également qu’il ne peut à ce stade dire si le Bill sera prêt et présenté à la fin de la semaine. Cependant ce qui est clair c’est qu’il est nécessaire d’apporter des amendements à la Constitutions en vue de l’engagement du gouvernement devant la Cour Suprême . Et de maintenir que la réforme électorale ne sera proclamée qu’après les prochaines élections générales, car il lui faut un mandat du peuple d’abord. S’agissant des béquilles dont il a indiqué, la semaine dernière, ne pas avoir besoin, le chef du gouvernement fait ressortir qu' »il est préférable de marcher sans béquilles ». Toutefois, dit-il, il faut tenir compte des efforts de chacun. « À Maurice aujourd’hui, il y a deux grands partis sociaux démocrate? le PTr et le MMM qui représentent la grande majorité de la population » insiste-t-il, citant en exemple la coalition entre le PTr et le PMSD qui détenait 44% des votes, après l’Independence pour apporter dit-il la stabilité et l’unité dans le pays. Il profitera de l’occasion pour saluer l’initiative du PMSD à l’époque, sous Sir Gaetan Duval.  » c’est la même chose aujourd’hui, nous avons deux grands partis, qui ne sont pas nécessairement d’accord sur tout, mais nous essayons d’apporter la réforme « , dit Navin Ramgoolam qui dit ne pas comprendre pourquoi certaines personnes tentent de rallier vers un autre petit parti…