Rezistans ek Alternativ (ReA) n’abandonne pas son combat pour la sauvegarde des wetlands à Maurice. David Sauvage, militant au ReA, libéré hier après son arrestation pour « rogue and vagabond », s’est rendu au Environment and Land Use Appeal Tribunal (ELUAT) à Port-Louis ce vendredi 22 février après avoir fait appel pour contester la destruction d’un wetlands aux Salines, à Rivière-Noire.

ReA avait saisi ELUAT en début d’année, réclamant la révocation de l’EIA Licence allouée pour ce projet hôtelier du groupe Beachcomber sur le site même des Salines et qui consiste en la construction d’un hôtel 5 étoiles de 233 chambres. David Sauvage affirme qu’en cour, certains partis concernés dont le Ministre et le ministère de l’Environnement contestent le « locus standi » (le droit d’intenter une action ou de comparaître devant un tribunal) de ReA qui « est celui d’un citoyen de protéger l’environnement ».

Le militant de ReA soutient ainsi que la population mauricienne doit désormais réfléchir sur leur manière de voter. « Il faut voter pour une personne qui respecte nos institutions et la démocratie. Nous avons eu des d’actions et de déclarations vraiment déplorables », déclare David Sauvage.

Revenant sur son arrestation, David Sauvage estime que ce fut une « tracasserie » qu’ils ont finalement pu atténuer « mais cela aurait pu être pire », ajoute-t-il.

Il estime ainsi qu’il ne faut pas que ce genre de chose arrive pour les autres militants qui sont sur le terrain pour d’autres combats. « C’est un enjeu national et un combat d’intérêt public qui a en ce moment lieu. Il ne faut pas que cela arrive aux militants écologistes qui défendent un Maurice où il fait bon vivre. »

David Sauvage devra également se rendre en cour de Surinam ce vendredi.

À cet effet, le porte-parole de ReA, Stephan Gua, avait affirmé hier que concernant l’interpellation de David Sauvage pour Rogue and Vagabond, « cette affaire s’inscrit dans une logique de fatiguer les militants », compte tenu de l’engagement de ce dernier sur le dossier de la protection de l’environnement, et des “wetlands” en particulier.