Afin de permettre la régénération du lagon, la pêche aux poulpes à Rodrigues a été temporairement interdite pour une période de deux mois. De nouveaux règlements pour ce secteur seront bientôt votés à l’Assemblée régionale.
La Commission de la Pêche, en accord avec le Fisheries Protection Service, la South East Marine Protected Area (SEMPA), le Rodrigues Council of Social Service et Shoals Rodrigues a pris la décision d’interdire la pêche aux poulpes du 1er août au 30 septembre prochain. Selon Richard Payendee, commissaire de la Pêche, « la situation est alarmante. Il est absolument nécessaire de protéger l’espèce des ourites afin de permettre leur croissance. »
Ces deux mois correspondent à la période de ponte. Les femelles migreront en haute mer pour cela et les petits y grandiront rapidement, atteignant jusqu’à 10 kg.
Selon des études menées par Shoals Rodrigues et le SEMPA en 2008, la population de poulpes est en baisse à Rodrigues. On estime que la pêche aux ourites a baissé de 800 tonnes à 200 tonnes par an. La raison évoquée est que les poulpes sont pêchés avant d’atteindre la maturité, empêchant ainsi la reproduction. Les mêmes études prévoient que d’ici 2015, Rodrigues perdra 80 % de ses espèces de poulpes, si aucune mesure n’est prise pour contrôler cette pêche.
Pendant la fermeture, les pêcheurs de poulpes auront un travail alternatif. L’Assemblée régionale de Rodrigues votera également de nouveaux règlements pour ce type de pêche très bientôt.
Entre-temps, des campagnes de sensibilisation sont menées auprès des pêcheurs. Ils se familiariseront, notamment, avec le nouveau cadre légal qui entrera en vigueur. La Commission de la Pêche a appelé à la collaboration de tous les pêcheurs, afin que ce projet soit une réussite. « Nous devons être un modèle au niveau international », a fait ressortir Richard Payendee.
Le gouvernement régional bénéficie, pour ce projet, du soutien financier de SMARTFish, de la COI, de l’Union européenne et de ISLANDS.
La réouverture de la pêche aux poulpes est prévue le 1er octobre, dans une ambiance festive, comme c’est le cas pour la pêche à la senne.