L’Assemblée régionale de Rodrigues se passionne de nouveau pour le trésor de la Vallée de Saint-François. Cette affaire a figuré à l’ordre du jour de la séance de mardi, le Minority Leader, Nicolas Von Mally, interpellant la commissaire aux Arts et à la Culture, Rose de Lima Edouard. Tout semble indiquer que les premières fouilles officielles sur le site du trésor sont annoncées comme imminentes, la fin de cette semaine étant donnée comme une quasi-certitude.

La commissaire Rose de Lima a confirmé qu’il n’y a pas de nouvelle requête et a annoncé que le protocole existant sera mis en place en cas de fouilles. Nicolas Von Mally a exprimé le souhait que ces dernières se fassent « dans la transparence », et ce en présence de représentants de la presse locale et internationale. Par ailleurs, George Némorin et son ami, qui avaient découvert des indices menant à ce trésor, n’ont pas été autorisés à assister à la séance de l’Assemblée régionale de mardi. Officiellement, ils n’étaient pas “properly dressed”.

D’autre part, une délégation officielle, comprenant des représentants du ministère de la Culture et des membres du National Heritage Fund, menée par la PS du ministère de la Défense et de Rodrigues, Mehda Gunputh, avait fait le déplacement à Rodrigues vendredi dernier. Outre le démarrage des fouilles sur le site, la question de la propriété et de la répartition du trésor aurait été réglée. Les recommandations relatives devront être soumises à l’Assemblée régionale, la décision étant que le trésor appartiendra à l’Assemblée régionale de Rodrigues et à ceux ayant découvert le lieu, selon la loi en vigueur.

Roger de Spéville et George Némorin, ont déjà obtenu un rendez-vous avec des officiels de l’administration mercredi dernier afin d’aborder toute la question.