Dans le cadre de la célébration hier de l’anniversaire du Rotaract, les membres du Rotaract de Rose-Belle ont organisé une série d’activités qui s’achèveront le 17 mars. Retenant cette année le thème « La paix par le service », les jeunes engagés dans ce mouvement envisagent d’amplifier les activités avec une présence accrue dans le Sud.
Le Rotaract, pépinière du Rotary, organisation internationale prônant un message de paix et de bien-être communautaire, regroupe des jeunes âgés entre 18 et 30 ans. Celui de Rose-Belle a, à son actif, une quinzaine de membres venant des régions de Curepipe et du Sud. Ce mouvement, qui a célébré cette année ses deux ans d’existence (ndlr : le Rotaract de Rose-Belle a été créé le 24 janvier 2011), répertorie diverses activités dans les régions du Sud. Gaël Henriette-Boly, son président, revient sur les initiatives du Rotaract de Rose-Belle, spécifiquement dans le cadre de la Rotaract Week. C’est avec le concours des élèves du collège Unity à Rose-Belle qu’une fresque murale a été réalisée, contenant le message « Its time to be the change ». Les activités, qui ont débuté lundi, cadre avec la célébration du 45e anniversaire de l’indépendance du pays. Elles s’achèveront dimanche au centre commercial du Vieux Moulin où une campagne de sensibilisation sur les activités du Rotaract se tiendra. « L’objectif est d’informer le public sur nos activités, de lui faire comprendre notre mission afin d’inciter les Mauriciens à prendre part à nos activités », dit-il.
« Nous nous rencontrons régulièrement au District Council de Grand-Port, précisément deux fois par mois à partir de 18 h 30. Et nous tentons d’organiser au moins deux activités mensuellement dans le cadre des thèmes fixés par l’organisation », explique le président. Mais pour notre jeune interlocuteur, la fratrie et l’esprit de camaraderie dans le groupe constituent la force qui se fortifie au fil des années « tel un bon vin… ». « Bien qu’étant jeunes, nous avons gagné en maturité durant ces deux dernières années », soutient le membre fondateur qui souhaite donner un nouveau souffle au mouvement de jeunes.
Alors que l’année rotarienne tire à sa fin (30 juin), M. Henriette-Boly fait pour sa part un bilan positif. Parmi une des activités phares tenues durant son mandat, l’installation d’un Peace Pole à Rose-Belle lors de la visite du gouverneur Alain Lebihan en octobre 2012. Ce monument, qui
regroupe des messages de paix en français, anglais, hindi et ourdou, démontre l’objectif principal de ces jeunes. « Nous prônons la pluriculturalité de notre île et c’est à travers nos actions que nous serons capables de sensibiliser un maximum de Mauriciens à notre cause. »