Nous pourrons à nouveau voir les rugbywomen mauriciennes en action cette année si la situation du COVID-19 s’améliore

Comme la majorité des fédérations sportives de Maurice, la Rugby Union Mauritius (RUM) se voit également dans l’attente de l’annonce du déconfinement prévu le 4 mai. Alors qu’elle n’a pu entamer comme il faut sa première partie de saison, la RUM reste optimisme en ce qu’il s’agit de la seconde partie qui devrait débuter en septembre.

Alors que le mois de mars devait accueillir le championnat de rugby à 15, la RUM a dû revoir ses plans à la suite de la pandémie de COVID-19 qui a touché Maurice il y a déjà un mois environ. « Deux facteurs ont été contre nous. Avant tout, le mauvais temps en début d’année et fin février qui avait rendu les terrains impraticables, et ensuite la pandémie de COVID-19. Néanmoins, le comité directeur a su prendre rapidement une décision afin de suspendre les différents championnats locaux et les déplacements à l’étranger », déclare Pravin Roodur, directeur général de la RUM.

Ce dernier indique que la RUM reste optimisme quant à l’idée de reprendre la compétition en septembre. « L’avantage que nous avons, c’est que, d’après notre calendrier, notre saison est coupée en deux, soit le rugby à 15 en début d’année et le rugby à 7 en fin d’année. Toutefois, l’annulation de la saison complète n’est pas à écarter, car cela dépendra du comité directeur de la RUM. Nous avons pensé à plusieurs formules afin de reprendre tranquillement la saison, mais on attendra la réponse des autorités avant de prendre une éventuelle décision. On pense avant tout à la santé de nos sportifs et tant que le risque zéro n’est pas déclaré, nous ne prendrons pas d’initiative personnelle. »

Afin de ne pas priver les spécialistes du rugby à 15 de leur championnat, la RUM tentera d’ajuster la seconde partie de saison pour disputer cette compétition avec celle du rugby à 7. Néanmoins, la majorité des rugbymen peuvent évoluer dans les deux systèmes, mais devront certainement faire un choix afin d’éviter d’éventuelles blessures. Il est également à noter que la RUM a décidé de réduire le coût des licences pour cette saison 2020.

En ce qu’il s’agit des sélections au niveau du continent africain, Rugby Afrique avait annoncé la suspension de ses compétitions et, de là, ce n’est pas avant la fin du mois que l’instance africaine prendra une décision. « Nous continuerons de suivre la situation sur tout le continent et au sein de nos fédérations membres. Nous examinerons la situation fin avril 2020 et vous informerons de tout changement concernant les activités et compétitions reportées. Nous nous efforcerons en outre d’évaluer l’impact de tels changements sur les activités et compétitions futures au niveau régional ou mondial », a déclaré le président de Rugby Afrique, le Tunisien Khaled Babbou.

Alors que la Coupe d’Afrique de rugby à 7 devait se tenir en fin d’année, la RUM s’est positionnée afin que Maurice abrite cette compétition. « Il nous faudra trois mois environ pour l’organiser si jamais la fédération africaine nous sélectionne. Mais on ne prendra aucune décision tant que Maurice n’est pas à l’abri du COVID-19 », conclut Pravin Roodur.