C’est dans le cadre champêtre du Riverland à Tamarin que s’est déroulée la finale de la Senior League 2012 vendredi dernier. La rencontre opposée les deux meilleures équipes du circuit actuellement les Western Cowboys face au Highland Blues de Curepipe. Le public s’était déplacé en grand nombre et l’ambiance était vraiment conviviale. Pour rappel les Blues s’étaient imposés auparavant dans le championnat et dans la compétition de rugby à 7.
La Senior League avait débuté en septembre avec la participation de cinq équipes notamment les deux finalistes ainsi que les Northern Pirates, Université de Maurice et Stags. Après avoir survolé les débats et en finissant donc invaincues, les deux équipes s’étant neutralisées lors de la manche aller, les Western Cowboys et les Highland Blues se retrouver donc pour une rencontre qui promettait d’être explosive…une bonne manière pour clôturer la saison. L’entame de match était très musclé et l’engagement était à son comble. Les deux formations voulaient à tout prix prendre le dessus physique sur son adversaire. Du reste, l’intensité du match obligeait les joueurs à commettre des fautes et les Highland Blues ont été les premiers a craqué. Ils ont concédé deux pénalités que le botteur des Cowboys, Mathieu Motté, transformées sans aucun problème pour donner un avantage de 6 longueurs à son équipe.
Cependant le réveil curepipien n’allait pas tarder. Après une belle action collective les Blues marquaient un essai plus la transformation ce qui les a permis de passer en tête, score 7-6. Le match se poursuivait sur la même intensité, les deux équipes refusant d’abdiquer et se livrant totalement sur chaque duel. En deuxième période, les organismes commencaient à accuser le coup, certains joueurs restaient au sol après des plaquages très rugueux, mais ils n’abandonnaient pas et retournaient au four et au moulin. Entre temps, les Cowboys, se remettant toujours à son botteur, menés au score 15-10. Il ne restait plus qu’une poignée de seconde à jouer et la victoire semblait se dessiner pour la formation de l’Ouest. Cependant coup du sort, sur un renvoi de la défense curepipienne, la défense des Cowboys cafouillé le ballon et l’infatigable Jean-Philippe Montocchio surgissant de nul part s’est jeté sur la ballon pour marquer un essai au courage. La suite, le botteur de Curepipe s’est chargé de crucifier les Cowboys en réussissant la transformation, 17-15.
La messe était dite. les Highland Blues étaient euphoriques et au coup de sifflet final, les supporteurs envahissaient la pelouse pour laisser éclater leur joie. La déception était visible sur le visage des joueurs de l’ouest, mais comme un signe du destin, 2012 est l’année des Highland Blues. La formation de la ville lumière a évolué sur une autre planète pendant toute la saison.  L’entraîneur des Cowboys Daniel Maigrot malgré la défaite était content de la performance de son équipe  » Je suis fier de mes joueurs. On a perdu par pas grand chose. La logique a été respectée, Curepipe a tout gagné cette saison et ils étaient les favoris pour ce match. Les deux pénalités ratées par Matthieu ont pesé lourd, mais je ne le blâme pas. Il a fait un match exceptionnel et c’est qui a marqué tous nos points. On reviendra la saison prochaine pour reconquérir le titre. On a de jeunes joueurs très prometteurs. Je félicite mon adversaire pour son match. » Patrice François joueurs des Cowboys ne pouvait cacher sa déception  » On a tout donné sur ce match très intense. On a de quoi nourrir des regrets. On avait l’avantage au score à deux minutes de la fin et c’est vraiment cruel de perdre ainsi. Je suis surtout deçu pour les jeunes de l’équipe, ils auraient mérité ce sacre, mais cela fait partie du sport »
 » C’est la première fois qu’on remporte la ligue. Du reste cette année on a remporté notre premier trophée. Je pense que cette année les joueurs se sont montrés beaucoup plus disciplinés et l’amalgame entre jeune et anciens joueurs a parfaitement fonctionné. Je remercie Jérôme Ferrat, Bruno Bax, David Gervel, Ian Baille et Jean Philippe Montocchio pour leur aide et surtout pour l’encadrement qu’il offre aux jeunes. Le match a été stressant jusqu’au bout et l’an dernier nous avons perdu le titre de la même manière, » a déclaré l’entraineur des Highland Blues Benoît Lamusse. Il a aussi souhaité lancer un appel en ajoutant  » C’est vraiment dommage que les Northern Pirates ont eu des problèmes avec leur effectif en cours de tournoi. La région du nord est très importante pour la progression du rugby. Depuis deux ans l’équipe est en déclin et j’espère que les choses retourneront dans l’ordre au plus vite. »
Le héros de la soirée, Jean-Philippe Montocchio est très fier de la performance de son équipe  » Cette année l’équipe a fait une bonne saison et je suis satisfait de ce que j’ai réalisé. Le match d’aujourd’hui a été très difficile. C’était la dernière action du match et je me suis battu jusqu’au bout. Je suis vraiment ravi. L’an prochain je vais aller étudier en Europe et le sélectionneur va essayer de me trouver une équipe pour que je me perfectionne. » Le rideau rugbystique tombe donc sur ce match haletant et vivement la saison prochaine pour encore plus de spectacle