D’anciens détenteurs des polices d’assurance du Super Cash Back Gold et du Bramer Asset Management, dont le capital a été déduit, envisagent d’avoir recours à des actions légales. C’est ce qu’a indiqué le porte-parole de ces derniers, Salim Muthy, qui était face à la presse hier au centre Marie Reine de la Paix. Selon lui, l’ancien ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Roshi Bhadain, « a accepté d’accorder son soutien à cette démarche vu qu’il maîtrise ce dossier ».

Ces anciens clients de la BAI veulent récupérer quelque Rs 2 milliards, bien qu’ils aient signé un document certifiant qu’ils ne revendiqueront pas ce qui a été déduit de leur argent auprès du National Property Fund Ltd (NPFL). « C’est l’État qui a rompu ce contrat », a martelé Salim Muthy. Il a d’ailleurs fait des propositions pour que ces clients soient remboursés in toto. Il réclame, entre autres, des engagements de l’État sur l’argent récupéré par la vente des biens de Dawood Rawat. « Ces sommes d’argent pourront pallier le manque à gagner des ex-clients de la BAI. » Il a dans la foulée lancé un appel au Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour en discuter.

À noter que NPFL a annoncé la semaine dernière son bilan concernant le remboursement des détenteurs de polices d’assurance du Super Cash Back Gold et du Bramer Asset Management. Quelque 5 094 des 5 538 détenteurs de ces polices d’assurance de la BAI ont déjà été remboursés.