Mégalomane et excentrique, Salvador Dali était à l’image de ses oeuvres. De la méthode “paranoïaque-critique” au “mysticisme corpusculaire”, l’artiste sera rapidement devenu, au fil d’une vie le plongeant dans une folie douce, l’un des meilleurs représentants du surréalisme.
Les yeux écarquillés, le regard à la fois lointain et figé, affinant sa moustache un peu à la Hercule Poirot, Salvador Dali était l’un des plus brillants excentriques de sa génération dans l’art de produire de… l’art. Peintures, sculptures, gravures, l’homme se sera essayé à toutes formes d’expressions artistiques, comprenant même l’écriture, y compris de scénarios. Indéfinissable par nature, Dali – dont l’on commémore cette semaine le vingt-quatrième anniversaire de la mort – aura transcendé les générations pour s’imposer, encore aujourd’hui, comme l’un des maîtres absolus du mouvement surréaliste.
Salvador Dali i Domènech, “marquis” de Dali de Pubol, voit le jour le 11 mai 1904 à Figueras, une petite ville espagnole de la province catalane de Gérone. Un endroit qu’il affectionnera particulièrement et où, 85 ans plus tard, il allait d’ailleurs jeter définitivement les armes, emporté par une défaillance cardiaque. Son enfance, le futur “génie” – comme il aimait d’ailleurs s’appeler – allait la passer dans une famille pour le moins excentrique. Son père, un notaire au tempérament autoritaire, allait même jusqu’à l’habiller de vêtements de son aîné lorsque ce dernier décéda, traitant Salvador comme la réincarnation de leur enfant mort.
C’est à Figueras que Salvador entra à l’école. Bien que très intelligent, le jeune garçon n’affichera pas un goût très prononcé pour les études. Néanmoins, Dali ressent rapidement une attirance pour l’art. Ses premières peintures lui vaudront d’ailleurs les éloges d’un ami de son père, dont le frère est alors peintre et ami d’un certain Picasso. Dali s’essaie alors à l’impressionnisme, où il… impressionne rapidement. Pour preuve, il n’a que 14 ans lorsqu’il expose ses premiers tableaux dans une galerie de Figueras.