Vous êtes fatiguée du quotidien ? Entre les enfants, leurs devoirs, les repas de cuisine, le boulot et même le conjoint à préparer, la vie urbaine vous pèse et vous avez un grand besoin d’évasion? N’hésitez pas à vous rapprocher de la nature. Une nouvelle étude américaine parue dans la revue Environnemental Health Perspectives souligne l’avantage de vivre près d’espaces verts. Cela permettrait de vivre plus longtemps. D’autant que la nature permet de voir la vie en rose.
Etre entouré d’espaces verts serait bon pour la santé des femmes selon la Harvard School of Public Health. L’institution a en effet mesuré auprès d’un panel de plus de 108 000 femmes que celles qui étaient entourées de verdure réduisaient de 34 % leur risque de mourir d’une maladie respiratoire par rapport à celles vivant dans des zones sans espace vert. Elle soutient également suivant ses observations que l’autre avantage patent de vivre entouré d’espaces naturels dont des parcs et des jardins, diminuerait également de 13 % le risque de mourir d’un cancer. Peter James, chercheur associé à l’étude explique que « nous avons été surpris d’observer une exposition aussi forte entre l’exposition à la verdure et les taux de mortalité bas ».
Qui plus est, dit-il, la nature permettrait de voir davantage la vie en rose. Les chercheurs de la Harvard School of Public Health, en effet, ont observé un lien entre la nature et une amélioration de la santé mentale. Un niveau plus faible d’anxiété, de stress et de dépression a été constaté chez les femmes plus en contact avec la nature.
Ces résultats ne sont pas si étonnants à y regarder de plus près, car n’est-il pas reconnu que la végétation contribue à absorber en partie l’air pollué. De même, la proximité avec les parcs et jardins encourage aussi l’exercice physique, bon pour la santé.